Jouer avec la réalité : reflets, flous, etc.

Une photographie n’est pas la réalité. C’est enfoncer une porte ouverte que de dire ça, mais c’est une idée encore répandue de croire qu’un cliché est au moins un bout de réalité, quand on ne fait pas de la photo régulièrement.

Pas besoin de photoshop pour transformer le réel. Le seul fait de créer une image en deux dimensions et de cadrer suffit à modifier la réalité. Et cette dernière est bien sur unique pour chacun d’entre nous. Du coup, il peut être tentant d’accentuer le décalage avec la réalité, pour partager une vision personnelle.

Continuer la lecture de « Jouer avec la réalité : reflets, flous, etc. »

Les patineurs

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Meeting on ice

Il est temps de reprendre la plume, ou plutôt le clavier, on perd vite le rythme si l’on y prend garde. Je plains parfois les journalistes, obligés de « pondre » un article, même quand rien ne les inspire, et qu’il faut chaque année ressortir les mêmes marronniers. Et en décembre, on tourne vite autour des mêmes, avec les préparatifs de Noël.

Parmi les sujets récurrents du côté de chez moi, la patinoire en plein air a repris sa place début décembre pour un peu plus d’un mois.

Continuer la lecture de « Les patineurs »

Dans la brume en série

Le 11 novembre, jour de commémoration, avant les terribles événements du 13, la brume du matin avait tout recouvert. Cette lumière mystérieuse m’a donné envie de prendre l’appareil, de la plage jusqu’au port. Ce parcours que je connais par cœur prenait ainsi un tout autre aspect.

Sortie de port
Sortie de port

Peu de gens se baladaient, mais assez pour prendre quelques images. Les mâts des voiliers disparaissaient,

Continuer la lecture de « Dans la brume en série »

Un dimanche d’août comme les autres

Carte postale d'été
Carte postale d’été

L’été bat son plein. Jusqu’au 15 août, le marché, la plage, le front de mer ressemblent à une journée de manif à Paris, les pancartes en moins. En même temps, difficile de se plaindre. C’est la rançon de vivre dans une jolie région. Et puis au moins, on a le choix des sujets quand on aime faire de la photo de rue.

Dimanche, je me suis donc fondue dans la foule, d’abord au marché le matin, puis le long de mon front de mer favori, puisqu’il n’est qu’à 10 minutes à pied.

Continuer la lecture de « Un dimanche d’août comme les autres »

Quand le sujet n’est que la couleur

Sous le parasol
Sous le parasol

Pas facile de se renouveler quand on reste au même endroit. Bien sur, j’emmène toujours mon appareil avec moi, et je « clic » dès que je peux.

Mais les sujets s’épuisent, ou plutôt ce sont mes yeux qui sont moins percutants. Aussi, au fil de quelques promenades, je ne voyais pas ce qui pouvait faire le lien entre les photos prise ça et là. Finalement, je me suis dis que le point commun était juste la couleur. Et en les mettant « bout à bout » ça pouvait donner un fil rouge, ou plutôt multicolore.

Continuer la lecture de « Quand le sujet n’est que la couleur »

L’avant-violon

« Le violon sur le sable » est un incontournable de l’été Royannais. Je râle souvent après la foule des touristes, mais là, on atteint des summums !

Crowded +++
Crowded +++

l faut avouer que c’est du grand spectacle, et qu’en plus des gradins (payants), la plage et les alentours sont une scène à ciel ouvert immense et gratuite. L’année dernière, je testais le Pentax sur ces manifestations (trois soirées un jour sur deux, fin juillet).

A l’occasion du premier des trois shows de cette année, je suis juste allée faire un tour en après-midi pour essayer mon nouveau zoom. Bon, j’y suis retournée le soir, mais j’étais vraiment très loin et d’un point de vue photo, pas grand-chose à en tirer… (juste une ou deux sur ma page facebook, pour le souvenir!)

Continuer la lecture de « L’avant-violon »

Le chemin de la côte

Toujours en vacances !
Toujours en vacances !

« Ici, tu es en vacances toute l’année ! » On me le dit souvent, et c’est vrai que le bord de mer à de quoi faire envie. Pourtant, en cette période estivale de rush, il faut parfois se forcer pour aller affronter la foule des « visiteurs ». Savez-vous qu’à Royan, les touristes ont porté des noms différents selon les époques ?  Continuer la lecture de « Le chemin de la côte »

Franco Fontana

Fontana
Franco Fontana, paysage urbain à Houston, 1990

 C’est toujours inspirant de découvrir certains photographes. Comme je n’ai pas fait d’études d’histoire de la photographie, et malgré la lecture régulière d’articles en lignes, ou de livres glanés ici ou là, j’ai l’impression de découvrir sans cesse de nouveaux artistes.  Continuer la lecture de « Franco Fontana »