Milan en mai, Parc Sempione et Castello Sforzesco

Ciao a tutti ! voilà la suite du jour 2 de notre séjour à Milan, du 3 au 9 mai 2018.

Dans l’article précédent, nous avons arpenté les alentours du Duomo, et visité la Scala et le musée Novecento.

Travaux au Duomo
Travaux au Duomo

Nous voilà en milieu d’après-midi, le soleil est revenu. Un dernier regard au Duomo et c’est un vrai plaisir de nous diriger en flânant vers le Parc Sempione, après une séance de shopping pendant laquelle j’ai craqué pour une jolie tenue, pantalon ample et petit haut bleu gris. Je vous dis ça maintenant, alors que ça n’a pas grand chose à faire dans un article photo-voyage, mais ça aura une petite importance pour la suite.

On reprend quelques forces avec un cappuccino via Dante, une artère piétonnière et marchande, avant d’arriver sur la place de la fontaine, face au château, toujours très photogénique.

Glaces en ligne

Dès le premier rayon de soleil, les glaces italiennes ont la côte !

La fontaine de la piazza Castello
Fontaine touristique

Quand on aime capter la vie dans la rue, c’est un super spot, je pourrais y passer des heures…

Modèle, c’est un métier !

 

Parapluie bleu

 

Reflet de tour

La pluie récente créé des flaques d’eau, c’est toujours intéressant de se concentrer sur les reflets.

 

Mère et fille ?

Elles ne sont pas super mimis, à comparer les mérites respectifs de l’appareil photo et du smartphone ?

Be happy

Quel bonheur de voir cette petite famille heureuse à travers l’éclat de rire de cette jolie fillette… Le papa avec son chapeau et son porte bébé est aussi très photogénique, je trouve.

Connected

Cette photo date de l’année dernière, je l’avais oublié dans un dossier. Je l’ai prise autour de la même fontaine, j’aime l’expression des deux, car leur relation reste mystérieuse, mais malgré tout très…connectée.

Après la fontaine, on accède à la grande cour du Château des Sforza, assez monumentale et rehaussée, cet après-midi là, par un superbe ciel.

Mesdames et Messieurs, la Cour !
Mesdames et Messieurs, la Cour !

Léonard de Vinci, touche-à-tout de génie, en a dessiné les fortifications, il en a aussi décoré certains des appartements. On y trouve plusieurs musées, mais compte-tenu de notre parcours culturel déjà bien chargé de la matinée et du soleil revenu, nous avons préféré déambuler dans les extérieurs. Et il y a déjà de quoi faire. Si vous voulez en savoir plus, c’est par ici.

Les chats du Castello  Sforzesco

Dans un angle de ce square, on retrouve le domaine des chats, chouchoutés par leur ange gardien.

Ange gardien
Ange gardien

Les pavés, les chats, la lumière… je ne peux résister.

Des pavés pour un félin
Des pavés pour un félin

 

La petite admiratrice
La petite admiratrice

L’année dernière, je m’étais retrouvée dans le même coin, et j’avais utilisé le zoom pour quelques portraits de matous. Rien d’original, mais prendre le temps de les photographier parmi les vieilles pierres, ça a été un moment très zen.

 

Cette année, la récolte était moins bonne, mais je n’avais que mon objectif 12-50mm accroché à l’Olympus… D’ailleurs, je n’avais emmené aucun autre objectif avec moi, et ça ne m’a pas vraiment manqué. C’est une petite contrainte, mais ça n’empêche pas de faire des photos…

Les chats du château, 2018
Les chats du château, 2018

J’en profite pour ajouter une autre photo de l’année dernière, prise dans la même cour du château, juste parce qu’elle est un peu rigolote. C’est ce qui arrive quand on est en overdose de visite 🙂

Epuisé !

Revenons à 2018.

La taille ne fait rien à l'affaire
La taille ne fait rien à l’affaire

Celle-ci, c’est juste un petit clin d’œil attendri à toutes les formes d’amour. Peu importe la taille, quand on est amoureux, non ? J’avoue que c’est Chantal qui m’a fait repérer ces deux-là 😉

Un peu plus loin, c’est la couleur de la robe de cette jeune femme, son attitude, les lignes directrices parmi les pavés et les ombres des arches qui m’ont donné envie de déclencher.

Ombres et rouges

Et ces deux dames, ne sont-elles pas craquantes, plongées dans une discussion animée (forcément avec les mains ?!)

Discussion à l'italienne
Discussion à l’italienne

Le bassin situé dans une autre cour du Château, attire forcément le regard, avec ses reflets.

 

Arches

Je remercie Chantal pour cette photo. Comme plein de gens, je ne vois que mes défauts quand je suis prise en photo. Et là, sans doute parce que c’est un bon moment parmi d’autres, j’arrive à m’accepter 🙂

Dolce Vita. ©Chantal 
Dolce Vita. ©Chantal

Comme vous pouvez le voir, j’ai un petit sac bleu à côté de moi, celui du shopping du début d’après-midi. J’espère que vous l’avez bien remarqué 😉

Le parc Sempione

Nous avançons vers le centre du parc Sempione, à l’arrière du Château, et restons un grand moment à écouter la musique très cool de ce duo de musiciens. Ambiance détendue, gens allongés sur la pelouse, ou même dansant en rythme. Vous allez m’adorer si je vous colle ce morceau dans la tête 😉

 

Après cet épisode « Peace and Love », nous repartons sereines et sur un petit nuage. D’ailleurs, la lumière qui passe à travers ces drôles de flocons est trooop belle 🙂 Ce ne sont pas des flocons de neige (on n’est pas stone à ce point !) mais des pollens de platanes. Il vaut mieux ne pas être allergique.

Flocons de pollen
Flocons de pollen

Sur mon chemin, je ne résiste pas à cette scène assez marrante…

Don't take !
Don’t take !
Mésaventure et réconfort
Tout retourné

Nous sommes tranquillement revenues à la fontaine, et nous nous posons cinq minutes pour décider de la suite de notre balade, quand tout d’un coup, je réalise que le petit sac bleu avec mes jolies fringues toutes neuves a disparu. Envolé, volatilisé, oublié !  Je réalise que j’ai du le laisser sur l’herbe près des musiciens, où l’on était si bien une demi-heure plus tôt.

Chantal garde mes affaires, et je pique un sprint à travers la cour du Château et le parc, j’ai cru que j’allais mourir ! j’arrive sur la grande pelouse, je regarde partout, mais bien sur, rien de rien.

Après tout, rien de plus facile que de partir avec un sac de magasin, tout le monde ou presque en a un à la main.

Je reviens maussade, en guettant en vain les filles à sac bleu !

J’avoue que sur le moment, j’ai eu du mal à digérer l’affaire. Avec le recul, je relativise, ça aurait pu être mon autre sac, celui avec la carte bleue et le portable. On se console comme on peut !!

Il est toujours possible de racheter les mêmes articles, c’est pourquoi Chantal me propose de retourner sur la place du Duomo.

Dans le magasin, à grand renfort d’explications dans un mélange improbable d’anglo-italo-français, nous expliquons ma mésaventure aux vendeuses, qui compatissent et font tout pour me retrouver les mêmes vêtements. Mission accomplie pour le t-shirt, mais pas pour le pantalon. Ce sont des pièces peu nombreuses, pour éviter que tout le monde porte la même chose. C’est comme ça, tant pis. La vendeuse me console en me disant qu’au moins aujourd’hui, j’ai fait une belle action qui fera sans doute une heureuse. Ce n’est pas gentil, ça ?

Oublions cette petite déconvenue pour profiter des derniers rayons du soleil. Ces deux-là m’ont fait sourire, je les remercie de s’être assis là, ça m’a changé les idées 🙂

Interdit de s’asseoir

Un premier plan intéressant…

save school

Pour la photo suivante, je vous livre la version brut de capteur, puis la version finale, histoire de vous permettre de jouer aux jeu des 7 erreurs 😉

Gli amanti 1
Gli amanti 1

 

Gli amanti 2
Gli amanti 2

J’adore l’attitude de ces beaux amoureux dans ce rayon de soleil . Amanti ne veut pas dire amants en Italien mais amoureux, je tenais à préciser la nuance, même si je ne sais évidemment rien de leur histoire 🙂

Total look

Le Duomo se reflète dans la vitrine, quand cette fille se fige juste devant. J’ai déclenché un peu vite, elle est légèrement floue, mais le look est remarquable 🙂

Aperitivo du vendredi

Il nous fallait encore un petit peu plus de réconfort, et nous avons trouvé une terrasse non loin de la piazza Corduzio, pour apprécier les spécialités locales, spritz et américano délicieux, avant de remonter tranquillement vers la piazza Gae Aulendi, presque incontournable sur le chemin du retour à l’appartement.

Cycliste de nuit

Voilà pour le jour 2 de notre séjour, j’espère que je vous aurai fait un peu rêvasser 🙂 Pour le prochain article, et le jour 3 de notre séjour, je vous emmènerai visiter une maison-musée, le quartier de Brera, La Triennale au Palazzo dell’Arte, et les Navigli.

A presto spero !