De retour, by night

Publié le Publié dans balades hors saison

Me voilà de retour ! Mon Olympus commençait à s’ennuyer ferme au fond de mon sac, plus d’un mois sans une malheureuse sortie photo. Je n’avais plus le « feu sacré » depuis plusieurs semaines. Occupée à tout autre chose, j’ai laissé décanter, jusqu’à ce soir de Fête des lumières à Royan, le 10 décembre dernier.

Notre Dame dans son habit de lumière
Notre Dame dans son habit de lumière

Au programme depuis quelques années à Royan, une déambulation d’une compagnie de spectacle à partir de 18h, puis vers 19h, un feu d’artifice au dessus de l’église Notre Dame, parée de ses plus belles couleurs.

C’est la neuvième édition, et cette fête est désormais victime de son succès. Les premières années, il était facile de se faufiler au premier plan de la foule pour prendre quelques photos des artistes qui nous enchantaient par un son et lumière féerique.

Notre dame 2014
Notre dame 2014

Pour cette édition 2016, les badauds étaient si nombreux que je n’ai même pas pu apercevoir les artistes. Pour en avoir parlé avec des amis qui ont pu s’en approcher, je n’ai rien perdu, ce n’était pas extraordinaire.

Je me suis donc contentée de regarder ailleurs en attendant le feu d’artifice…

Regarder ailleurs...
Regarder ailleurs…

Sur mon chemin, je me suis mis en condition, l’appareil à portée de main, attirée par mon environnement familier, mais différent sous l’éclairage de ce début de nuit … L’avantage de l’hiver, c’est que les journées sont courtes et qu’il ne faut pas attendre minuit pour capter des scènes urbaines nocturnes.

Bien vieillir
Bien vieillir

L’un des sujets du challenge de décembre 2016 pour le groupe flickr « five fall into adventure » est : « a shot in the dark« . J’étais donc doublement motivée pour ramener quelques images de nuit.

 

Seul dans la nuit
Seul dans la nuit

 

Le sapin de la patinoire
Le sapin de la patinoire

 

Parking des lumières
Parking des lumières

 

Reflets automobiles
Reflets automobiles

J’ai fini par atteindre avec beaucoup de difficulté la rue Notre-Dame, au milieu d’une masse compacte de gens. C’était limite oppressant, et j’avais envie de m’échapper, mais impossible de bouger… Heureusement, le spectacle a commencé rapidement, et le jeu de lumière sur Notre Dame valait la peine de subir ce bain de foule.

Notre Dame en lumière
Notre Dame dans la foule

 

Explosion de vert
Explosion de vert
The dark side
The dark side

Le feu d’artifice a duré une dizaine de minutes, puis la foule s’est peu à peu dispersée, me laissant presque toute seule face à l’église, qui restait parée de ses belles lumières. J’ai pu tranquillement en faire le tour, et jouer avec la lune, qui se trouvait prise dans les filets des lasers s’échappant de l’édifice.

Discours avec la lune
Discours avec la lune

Je me suis aussi amusée à transformer Notre Dame en fusée futuriste en appliquant quelques mouvements verticaux à l’appareil, et en ralentissant la vitesse d’exposition (à environ 1/4 de seconde).

Fusion
Fusion
Prête à décoller
Prête à décoller

Le lampadaire au coin de la rue semble protéger le sommet de l’église…

Sous le lampadaire
Sous le lampadaire

Sur le chemin du retour, je passe devant la galerie Louis Simon. C’est une ancienne gare routière, construite dans les années 50 par l’architecte du même nom, et  reconvertie en lieu d’expo il y a une vingtaine d’années.  J’y aperçois des silhouettes qui travaillent pour mettre en place la prochaine exposition.

Galerie Louis Simon
Galerie Louis Simon
Exposition in progress
Exposition in progress

Juste avant de rentrer, j’allais remiser mon appareil dans le sac, quand les vitrine embuées de la pizzéria du coin attire mon attention.

Dernier moment
Dernier moment

J’ai du aussi attirer l’attention du gérant qui a bien du se demander ce que je fabriquais !

Les photos ne sont pas parfaites, j’ai du monter en iso et et j’ai tenté de corriger le bruit inévitable au post-traitement. Mais j’aime bien l’ambiance qui s’en dégage… En tout cas, je suis contente d’avoir repris plaisir à sortir mon appareil, et rien que pour ça, je voulais vous le faire partager.

14 réflexions au sujet de « De retour, by night »

  1. J’aime bien ta série nocturne. Le cadrage est interessant et permet de se raconter des histoires. Pas facile de déambuler dans la foule et de photographier. Mais il est vrai qu’il faut souvent plus s’interesser aux badauds qu’au spectacle en lui même. J’aime bien la photo en noir et blanc avec les guirlandes lumineuses qui se refletent dans les par-brises.
    Tu es montée en iso mais je trouve que le rendu est joli quand même. Bravo pour le post traitement.
    Tu avais quoi comme objectif ?

    1. Merci Sylvie pour ce message. Le spectacle est partout, en effet ! les reflets sur les capots m’ont vraiment attirée. J’ai hésité entre couleur et noir et blanc. En couleur, c’était tout doré, en NB plutôt argenté…
      Je n’ai pas d’objectif lumineux, un 12-50mm (3.5, 6.3) seulement. Mais j’utilise souvent la mesure spot et je diminue l’exposition, et j’arrive à m’en sortir, l’EM-5 assure pas mal !! j’ajoute du contraste et je renforce les tons sombres au post-traitement…

  2. Elles sont très belles tes images de nuit Esther. J’aime particulièrement tes architectures colorées et le parking des lumières, pour les angles de prise de vues et les reflets. Comme quoi il suffit parfois de changer ses habitudes de prises de vues pour se remotiver… Joyeuses Fêtes!

  3. Notre-Dame est très jolie avec ses habits de lumières, et j’aime bien aussi cette vision futuriste avec ces mouvements verticaux !
    J’aime bien aussi « Notre-Dame dans la foule » et « discours avec la Lune ». « Exposition in progress » est bien contrastée, j’aime bien les lignes ! 🙂

  4. Content de ton « retour », les soucis sont inhérents à nos vies des coups de moins bien, j’y suis aussi.

    La nuit c’est un domaine qui n’est finalement pas si exploré que çà et je crois qu’il y a beaucoup à faire, tu as super bien sorti des ambiances très différentes.

    J’adore les deux N&B de la galerie, on a l’impression d’être dans un autre monde. On ne raccroche à rien et on laisse l’imagination gouverner.
    Les essais pose longue à la main rendent bien avec cette église elle dynamise la compo. La dame au torche fonctionne c’est flou mais c’est fou.
    J’aime aussi l’ambiance de dernier moment et bien vieillir elle me font penser à des tableaux nocturne de Hooper.

    1. Merci Amor, des hauts et des bas, c’est la vie… Pourvu que 2017 soit meilleure…
      Pour la deuxième photo de Notre Dame transformée en torche (si j’ai bien compris ton commentaire) j’ai ajouté du flou en bas et inversé la gauche et la droite au post-traitement, comme ça, la fusée part vers le haut à droite, c’est plus dynamique.
      Les couleurs de « bien vieillir » et « dernier moment » font en effet penser à Hooper (je n’y avais pas songé) c’est un beau compliment, merci !

  5. Très belle série ! Tu as bien fait de nous en faire profiter ! J’adore le graphisme et les lumières qui se mélangent
    Ça donne un côté surréaliste à certaines photos
    Et j’adore le clair-obscur de « seul dans la nuit » Magnifique !

  6. Wow! there are some great images there Esther. The pizza shop in the night is my absolute favourite. Nobody else in the shot apart from the guys head in the small gap in the windows. Fantastic…I love shots like that. Bravo!

    1. A big thank you, Grant ! I saw the restaurant first, and the guy came a second later, I just had to wait two more seconds to get the shot when the old man was at the good place. Happy I had the good settings at the right moment !

  7. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi ces temps-ci. Je rédigeais le dernier article de l’année et j’en ai profité pour revenir sur ton post.
    J’ai eu la chance de pouvoir lire ton post au boulot (c’est assez détendant) il y a un moment déjà et je prends le temps aujourd’hui de te félicité. J’ai beaucoup accroché sur ces photos de nuit. Bien sûr, bien que tes captures couleurs m’ai bien plu, j’ai surtout été attiré par tes N&B. Des image inhabituelles, bien inspirée Esther tu l’étais. j’ai craqué pour « Regarder ailleurs… » « seul dans la nuit » » exposition ». Le noir et blanc offre beaucoup d’émotion lorsqu’elle peut raconter une histoire… Ce sont de superbes captures.
    Allez, cette dernière de la pizzeria est excellente. Bravo, je trouve que tes captures gagnent toujours en qualité au fur et à mesure de tes post.

Répondre à Anne LANDOIS-FAVRET Annuler la réponse.