Venise express, retour sur une belle journée

Publié le Publié dans Balades d'avant-saison, Voyages

Venise en un seul jour ? si, si, c’est possible ! Si vous avez lu le précédent article, vous savez que je suis partie quelques jours à Milan début avril, et que j’ai adoré cette ville. J’y reviendrai sans doute plus en détail, mais au milieu du séjour, nous sommes parties à la découverte de Venise.

La ville des amoureux ? Pas que !

En général, Milan est le plus souvent associé à la visite des lacs. C’est semble-t-il un incontournable puisque pratiquement tous les guides de voyage regroupent Milan et les lacs, comme le guide de Lonely planet, que j’avais emporté avec moi.

Mais mon amie Tina arrivait de New York, et je me suis dit qu’elle n’aurait peut-être pas l’occasion de si tôt de faire un détour pour visiter l’une des villes les plus emblématiques de l’Italie. Quant à moi, je rêvais de retourner voir cette ville qui m’a toujours fascinée, malgré son flot de touristes.

Concentré touristique

C’est surement l’argument massue des gens qui n’y vont pas et qui dédaignent cette ville envahie de badauds avec leurs selfies devant la place Saint-Marc. J’ai lu récemment un article d’un baroudeur, qui m’a fait sourire, et tout est dans le titre  » Venise, cette ville que j’aurais adoré détester ». (Je conseille son blog, Roadcalls, drôle, bien écrit, personnel, avec pleins de tuyaux pour grands et petits voyageurs.

Seul ou à deux

Bref, moi, Venise, c’est un peu ma madeleine de Proust : j’ai du y aller une dizaine de fois, de mon adolescence à il y a une quinzaine d’années, que ce soit en amoureux, entre copines, ou en famille… chaque fois, je m’y sens comme chez moi, comme si j’y avais vécu dans une vie antérieure. Je ne sais pas pourquoi, est-ce cette vie sur les canaux, ou ces palais les pieds dans l’eau, ou ces petites places et ces ruelles étroites…

Les touristes en masse m’agacent aussi un peu, mais bon, j’en fais partie, non ? et puis, je ne le répéterai jamais assez, il suffit de s’éloigner un tout petit peu, et miracle, on se retrouve presque seul, avec pour compagnie un chat curieux, un bateau de marchandises qui glisse sur l’eau, un habitant de longue date qui ramène son cabas dans l’ombre d’une venelle.

 

Venise
De retour des courses

 

Venise
Bateau ouvrier

Milan est situé à 2h30 en train de Venise. C’est donc faisable en une journée. Il existe d’ailleurs des billets aller-retour dans la journée pour un prix correct. Compter environ 60€ l’aller-retour.

Trenitalia

Le train de 8h15 arrive à la gare de Santa-Lucia à 10h40 et on peut repartir en soirée avec celui de 19h50 par exemple. Un peu plus de 9h pour avoir un premier aperçu, en se perdant volontairement dans les petites rues des quartiers qui bordent le grand canal : Santa Croce, San Polo, Cannaregio, Dorsoduro, San Marco.

JPEG - 35.4 ko

Je ne vous écrirai pas l’article « les 10 incontournables de Venise en un jour », d’autres le font bien mieux que moi, car je ne parlerai ici que de ce que j’ai fait. Je connais suffisamment la ville (pour l’avoir longuement arpenté ainsi que ses îles dans le passé) pour savoir qu’un seule journée est bien insuffisante pour apprécier Venise.

En effet, en un jour unique, et avec Tina qui découvrait la cité des Doges pour la première fois, nous nous sommes contentées de marcher (beaucoup !) et de nous imprégner de l’atmosphère magique de ce théâtre vivant. Et quand vous mettez ensemble deux photographes, avec une préférence pour la photo de rue de surcroît,  à Venise, il est inévitable de s’arrêter à tous les coins de rue (et de ponts, et de canaux !) ce qui occupe largement la journée 😉

Venise
Pause café en plus !

Sans compter les arrêts devant les boutiques de cuir, de sacs, de fringues, de masques, de souvenirs, de livres, et les petites échoppes de bouffe en prime !!!

Comme je vous le confiais dans l’article précédent, mon zoom 12-50 a souffert d’une chute, et certaines photos ont été irrécupérables, car trop floues. C’est extrêmement rageant, mais bon, cela m’a permis de trier parmi des centaines d’images, car tout est prétexte à déclencher là-bas. J’ai aussi beaucoup plus utilisé mon zoom 40-150, pour éviter justement le flou de bougé, mais pas celui d’arrière-plan.

A propos, j’espère que vous ne m’en voudrez pas : cet article est en surdosage de clichés !! 

Venise
Le dessinateur

Cela donne une vision différente, mais c’est finalement une contrainte qui m’a permis de limiter le nombre de prises, et peut-être éviter les photos hyper classiques. Bien sur, il y en a, c’est inévitable, ce sont des images d’Epinal que l’on regretterait de ne pas avoir pris, juste pour le souvenir.

 

 

Venise
Vue classique

Les inévitables gondoliers

En me baladant, à Venise, j’avais en tête la très bonne vidéo de Laurent Breillat,  » Comment construire une SÉRIE de photos ? – Hors-série » à propos de son workshop avec David Duchemin, et de sa série photographique à Venise.

Il explique son cheminement pour créer une série pendant un séjour de 6 jours à Venise. Je me suis aussi demandé ce qui pourrait ressortir de mes propres images. Mais il faut plus de temps qu’une journée (bien plus !) pour appréhender une série. Quand même, au retour, j’ai remarqué que les rayures des tenues des gondoliers, répondant aux raies de lumières, aux poteaux d’amarrage, pouvait être l’ébauche d’une série, à construire la prochaine fois que j’y retourne !

Venise
De la rayure en groupe !

 

Venise
Gondoliers en action
Venise
Pause avec un pigeon

 

Demi gondole 1

 

Demi-gondole 2

 

Demi-gondole 3

 

Le geste du gondolier

Le squero de San Trovaso

A propos de gondoles, en se perdant dans le quartier de Dordoruso, nous sommes passées presque par hasard (en m’en rapprochant, je me suis rappelée de l’emplacement) devant l’atelier de fabrication des gondoles, Le squero de San Trovaso.

Le squero de San Trovaso (au smartphone)

 

 

C’est l’un des derniers « squeri » de Venise, avec ses étonnants chalets en bois. Il faut une année, 8 bois différents, et beaucoup de savoir-faire, le plus souvent transmis de père en fils, pour fabriquer une gondole. La principale activité de cet atelier est plutôt la réparation des gondoles, et il y a de quoi faire…

Des couleurs éclatantes

Notre balade ne peut pas passer à côté des façades et balcons colorés…

Couleurs de façades

 

Couleurs de façades 2

La couleur est au coin de chaque ruelle, de chaque canal, le plus difficile, c’est de résister à la déclenchite aiguë !

Venise

Petite place

Un peu de photo de rue

Parfois, une scène attire un peu plus l’attention. C’était le cas avec cette petite fille…

Les masques

Ou celle-ci…

La petite fille aux chiens

 

Concentrée

Ou celle-là…

La petite fille au balcon

Certains m’ont repéré, mais il est si facile de passer inaperçu dans la foule des touristes…

Bleu lagune

 

C’est aussi les fatigués, les tranquilles, les observateurs, les travailleurs, les voisins, les gourmands…

En couleur…

Ou en noir et blanc

Comme vous le constatez, pas de visite de monuments, juste des impressions de balade. Nous nous sommes volontairement perdues toute la première partie de la journée, puis nous sommes revenues tranquillement vers la gare de Santa Lucia, en longeant le canal de la Guidecca, en dégustant une part de pizza, installées sur les marches d’un quai (Tina a passé son temps à chasser les pigeons !!) en revenant vers la place San Marco, puis en s’arrêtant sur le Pont du Rialto, avant de faire confiance au GPS, et surtout au panneaux typiques des ruelles (largement aussi efficaces !)

Venise
Depuis le Rialto

Nous sommes même arrivées un peu en avance pour prendre le train, le temps de flâner le long du grand canal, une fois de plus…

J’ai découvert le Ponte della constituzione, qui n’existait pas lors de mon dernier voyage. Il a été inauguré en 2008, et fait un peu penser au pont du Millénium à Londres. Une arche très fine, une modernité qui contraste avec le décor classique du grand canal.

Ponte della constituzione

Je vous laisse avec un selfie à ma façon 🙂

 

Selfie Vénitien

J’espère vous avoir donné envie d’y aller ou d’y retourner. Vous connaissez ? Vous aimez ?

 

15 réflexions au sujet de « Venise express, retour sur une belle journée »

  1. I love all of your pictures and not just because they remind me of a very happy time, but because they capture the spirit of Venice so well. I especially loved your pictures of the gondolier pushing off against the wall and the little girl with the dogs. Don’t laugh at me but I’m already planning another trip there next year (if I stick with this new job, of course). I loved the mix of color and black and white. I wouldn’t stress too much about the tossed shots since you got so many amazing pictures in general.

    1. Thank you Tina. I like the movement of the gondolier too. The little girl is one of my favorites.
      Hopefully, I still have a LOT of pictures !!

  2. Encore bravo pour cette magnifique série. On sent que tu aimes cette ville. J’ai apprécié particulièrement la dame qui revient de faire ses courses, la fillette qui regarde les masques dans la vitrine et la petite fille aux chiens. Mais il y aussi les gondoliers. . ».Gondolier t’ en souviens tu ? Les pieds nus, sur ta gondole  » (Dalida)

    1. Une grand merci Anne-Marie d’avoir pris le temps de laisser un petit message, ça me fait très plaisir, d’autant que tu y es allée il n’y a pas si longtemps… Quelle référence musicale 😉

      1. Il paraît oui. Je connais bien Bruges, c’est une vile que j’adore, mais e ne saurais te confirmer la justesse de cette comparaison que le jour où j’aurai vu la véritable Venise… 😉

  3. Bonjour Esther
    Comme j’ai pris quelques jours de vacances aussi, je me rends compte que j’ai du retard de lecture et de découverte
    Je viens donc de parcourir à la fois Milan et Venise avec toi en un quart d’heure 😉 Record battu !
    Géniale la virée ! Et tu renforces mon envie d’Italie … Je projette depuis longtemps d’y aller mais chaque fois je trouve une autre destination de remplacement
    D’un point de vue photographique, j’adore ! Toutes ces couleurs, la photo de la petite fille aux chiens est super ! Et j’aime beaucoup aussi ta série N&B sur les gondoliers
    Bref, je vais y aller dès que possible ça c’est certain 🙂

  4. Superbe ! Je n’y suis jamais allée, il va falloir remédier à cela un jour, avant que ça finisse sous les eaux !
    La collection de gondoliers est très caractéristique mais très sympa, c’est forcément un peu l’esprit de Venise.

    Je ne m’imaginais pas certaines ruelles aussi taguées par contre. Les couleurs sont superbes, ça donne vraiment envie de se perdre dans ces rues.

    Le « squeri », très atypique et ancien avec ces chalets ! 1 an pour faire une gondole ? Waouh !

    J’aime bien aussi les observateurs/travailleurs … on sent pas mal l’art de flâner. 😉

    Les noirs et blancs sont très jolis !

    1. Merci, oui ça vaut vraiment le coup, mais je ne suis pas très objective !! j’ai lu tous les Donna Leon, parce que ça se passe à Venise! il y a en effet des tags, mais pas partout, et les couleurs l’emportent…

  5. Quelle belle visite … j’ai vraiment très envie d’y aller, cette ville a un charme fou !
    Tes photos de rue sont vraiment bien, tu as su capturer des situations intéressantes 🙂
    Je pars en Toscane une semaine en juin, j’espère revenir avec d’aussi belles images 😉

    1. Merci Marie, tu vas adorer la Toscasne. J’y suis allée il y a quelques années, quand j’avais moins l’appareil photo à la main, j’y retournerais bien aussi. A bientôt donc pour de belles images !

  6. Bonjour Esther.
    Une visite magnifique hors cliché.
    En 1 journée c’est remarquable, tu n’as pas chômé.
    Beaucoup de photos que j’aime. La top du top les chiens bien sur Erwitt sort de corps !!!
    Dans les N&B « Intriguée » comme nous et « lecture » très belle brochette sont excellentes.
    Dans les couleurs « sieste » et « au boulot » j’aime.
    Faire une série en une journée c’est effectivement très difficile voire impossible, les rayures pourquoi pas il faudrait avoir un angle en plus pour accrocher …
    A la suite de te lire.

    1. Merci Amor. C’est vrai que j’ai beaucoup sollicité la batterie (qui a bien tenu le choc d’ailleurs). Même si ça fait longtemps que j’y suis allée, je reconnaissais les endroits où je suis passée, et ça a sans doute facilité le mélange des photos classiques et plus originales. J’ai retrouvé quelques photos prises la dernière fois, il y a une quinzaine d’années, et ça m’a bien fait sourire, on dirait que ce n’est pas la même personne qui les a prise !

Laisser un commentaire