Vagues à larmes, vague à l’âme

Publié le Publié dans balades hors saison, Citations de photographes

Novembre n’est pas un mois très inspirant… Après une overdose photographique à Berlin, j’ai beaucoup ralenti le rythme en ce milieu d’automne. Je suis tombée sur un de ces sondages débiles, genre « le top 12 des pires mois de l’année », et Novembre arrive bon premier. Bon, ben je fais donc partie du mainstream !

Il fait tout gris et humide, les rues sont désertes, les feuilles sont tombées… sans compter une  actualité bien pourrie, entre les tristes commémorations du 13 novembre 2015, l’élection incongrue d’un canard orange à houppette outre-atlantique, la disparition de Léonard Cohen, pfff…

Heureusement, c’est aussi l’occasion de cocooner un peu, bien installée sur le canapé avec un plaid et une boisson chaude, à feuilleter le dernier ouvrage de photo que je me suis offert : Vagues à larmes de Frédéric Briois.

Frédéric Briois

J’ai découvert ce photographe au dernier salon de la photo (non, je ne peux pas y aller cette année, grrr !) et j’ai continué de suivre son parcours.

Depuis cinq ans, Frédéric embarque sur des chalutiers dès qu’il le peut, d’une journée à plus d’une semaine en mer, par tous les temps. Il se fait petit, il fait partie des meubles, ou plutôt des caisses de poissons. De jour comme de nuit, il capte l’essence même de ce métier difficile, et ses photos noir et blanc sont empreintes d’une grande humanité, elles sont fortes et belles. Le monochrome enlève le côté « typique » du ciré jaune, pour se concentrer sur l’essentiel, les hommes dans leur environnement à la fois hostile et passionnant.

Frédéric Briois

Quelques textes disséminés dans le livre donne un éclairage particulier à certaines scènes, mais la plupart des photographies racontent si bien une histoire, un instant fugace, qu’elles n’ont pas besoin des mots.

L’ouvrage est superbe, les noirs et blancs des photos pleine page sont profonds. Un beau livre à s’offrir ou à offrir en cette période de recherche de cadeaux pour Noël… Je ne connais pas personnellement Frédéric, il ne m’a rien demandé, je suis juste épatée par son travail et je voulais vous en faire part.

Il était au salon de la photo, sur le stand Compétence photo, « le petit salon rouge », vous l’avez peut-être croisé…

Quant à moi, je vous laisse avec quelques images de mon quotidien, prises fin octobre, quand le soleil n’en finissait pas de nous accompagner.

J’ai toujours l’Olympus avec moi. Un matin, j’avais à faire pour le boulot dans un lieu-dit à la campagne, au milieu de nulle part, et je n’ai pu m’empêcher de m’arrêter sur la route…

Lever de soleil sur la route
Lever de soleil sur la route

 

Pylônes dans la brume
Pylônes dans la brume

 

Rayon campagnard
Rayon matinal

 

Chatons
En contre-jour

 

Au bout de la route
Au bout de la route

 

Au détour d'un chemin
Pause sur l’estuaire

Ce n’est pas de la photo réfléchie, c’est juste de petits moments qui permettent d’embellir une journée…

Et tant qu’à faire, je vous fait la totale avec une photo… de chat ! ça, c’est facile, ça marche à tous les coups 😉

Le chat noir
Le chat noir

Bonne soirée, et si vous êtes allé au salon de la photo, venez me le raconter !

4 réflexions au sujet de « Vagues à larmes, vague à l’âme »

  1. Salut Esther.
    Avec un titre pareil le spleen du poète n’est pas loin.
    Mais un bon spleen peut donner du ressort créatif, c’est ce qui se passe avec les quatre photos de paysage.
    Lever de soleil, pylônes, rayon matinal, contre jour des paysages dans la veine minimaliste qui fonctionnent très bien ensemble.
    Couleurs douces, lumière douce peu de chose à voir mais une belle ambiance cotonneuse qui sied bien au titre de l’article.
    Comme quoi sans tirer de plan sur la comète les planètes s’alignent quand même.
    Bonne semaine!

  2. L’automne est bien triste pour certains et tu as cherché un peu de lumière et d’évasion et cela c’est fait tout naturellement. Tes propositions sont très agréables Esther… Douce ambiance… chut!

    1. Merci Pascal. L’automne est une jolie saison, c’était juste un petit coup de mou 😉
      « Douce ambiance…chut ! « , j’aime beaucoup, ça résume bien…

Laisser un commentaire