Un dimanche d’août, la suite…

Publié le Publié dans balades d'été

Après une matinée au marché (ici) J’ai repris mon courage et mon Olympus dans l’après-midi.

Denim de plage
Denim de plage

Il faut dire qu’en ce moment, je suis concentrée sur quelques thèmes proposés par certains de mes copains anglophones de flickr.

Ces sujets me tournent dans la tête comme une petite musique lancinante, et en anglais, en plus : Laughter, Four, Eating, Into the light, Cinema.

Mais c’est un bon exercice que d’avoir à l’esprit un but photographique, ça redonne de l’inspiration, et permet de tenter des trucs un peu nouveaux.

Imaginer récolter des photos réussies de tous ces sujets en une seule sortie est une douce utopie. En plus, entre deux thèmes, d’autres images s’interposent.

Tentes par 4
Tentes par 4

Les éternelles tentes, que j’ai cette fois rassemblées par 4, pour essayer de répondre à l’un des thèmes. Ouais…  pas top, le chiffre 3 marche mieux. Heureusement, le petit joueur de ping pong avait le maillot adéquat.

Me revoilà flânant sur le front de mer, évitant de justesse les vélos qui sont censés rouler sur leur allée dédiée mais qui sont partout. Un attroupement bloque le passage, et je comprends vite pourquoi : un concours de sculpture sur sable est en plein boum.

De jeunes gars au look rastapeaceandlove 😉 se concentrent sur leur travail éphémère, en plein cagnard. Heureusement ils ont de quoi arroser le sable… et eux-mêmes pour ne pas finir totalement évaporés !

Pause syndicale
Pause syndicale
Aux délices
Aux délices

Forcément ça attire les badauds :

Les badauds
Les badauds
Jolis tatouages
Jolis tatouages

J’étais tout près de cette jeune femme et j’ai bien cru qu’elle était tatouée sur toute la jambe. Et non !

Un peu plus loin, je me poste devant la baie vitrée d’un petit centre aquatique, attirée par les reflets de la rue…

Reflets de rue
Reflets de rue

Le plus drôle, c’est que les gens passaient en se demandant ce que je pouvais bien photographier à l’intérieur de ce hall qui n’avait rien d’extraordinaire. En fait ce sont leurs reflets étonnés que je captais ! Petit clin d’oeil à Amor sur sa superbe série de reflets.

Au pied, sultan
Au pied, sultan

Je continue mon chemin, sans trouver de fous-rire digne de ce nom, mais ces retraités dans la verdure avec leur minuscule petit chien me plaisait bien.

Un de mes spots préférés : le coin des gourmands :

Pas content
Pas content

Des petites familles choisissant leurs glaces. Apparemment, il y en a un à qui ça ne plaisait pas…

Dans la série dégustation de glace (je pense au thème « eating ») , je repère cette jeune adolescente qui vient de se jeter sur un banc libre pour apprécier sa glace.

Dégustation
Dégustation

 Je vise, mais je me dis que je ne pourrais pas la montrer, car son visage est bien visible. Quand les gamins sont pris de loin ou dans un groupe, bref, qu’ils ne sont pas le sujet principal de la photo, je m’autorise la prise. Mais la loi française est très tatillonne, et les parents encore plus, sur le droit à l’image…

Et au moment où j’allais laisser tomber (à quoi bon tenter un cadrage sympa, avec un beau flou d’arrière-plan, si c’est pour la garder dans mon ordi ?) je la vois dans mon viseur redresser une mèche de ses cheveux. Yes ! du coup, la glace devient le sujet principal, et la jeune fille est dans la boîte !

Un « presque » accident de luminosité :

Into the light
Into the light

En ce moment, comme la lumière est parfois forte, et mes sujets en contre-jour, je règle souvent le mode de capture sur « spot » : l’appareil enregistre la « bonne » luminosité sur le sujet que je choisis, et le reste est forcément plus ou moins surexposé. Dans ce cas, je savais que ça allait « cramer » l’environnement. J’ai vu cette vieille dame marcher difficilement mais dignement, s’appuyant sur son grand parapluie. Elle allait passer de l’ombre à la lumière, et j’ai vu dans mon viseur sa silhouette et tout ce blanc vers lequel elle s’avançait. Je ne sais pas pourquoi, cela m’a fait penser à la mémoire qui disparait…

Je rentrais de ma balade en passant devant le cinéma, désert à cette heure de l’après-midi. j’avais presque rangé mon appareil, et j’ai vu cette jeune femme dans le hall.

Quel film ?
Quel film ?

Elle était de dos, et à part sa jolie silhouette fine, elle ne m’avait pas particulièrement attirée (photographiquement parlant, entendons-nous bien !).

Et une seconde après, elle se retourne et semble attendre quelqu’un. Juste le temps de cadrer, de voir les lignes qui l’entourent… et elle m’offre ce très beau regard rêveur.

Je repars avec le sourire : même si je n’ai pas une grosse récolte de clichés, celle-ci vaut largement toutes celles que j’aurai raté…

 

Une réflexion au sujet de « Un dimanche d’août, la suite… »

  1. Esther! Fantastic, fantastic, fantastic pictures! The sand sculptures were really impressive. I know they have those kinds of competitions all over but I’ve never been lucky enough to see one. I love the four tents. If you submit that you’ll be killing us in the themes. You’ve already gotten a great shot with the girl at the cinema. That has to be one of my favorite shots that you’ve taken.

    1. Thank you Tina. Is there sometimes sand scuptures on Coney Island? Maybe I can tell these guys to go overthere !
      I’m not so satisfied with the four tents. I don’t like too much the compo. But if I have nothing esle, I would try it.
      For the cinema theme, I think I am on the top I can do !!

      1. Sorry I’m so late getting back to this. Work has been nuts with camp and all those kids. But they’re good kids so it’s not so bad.

        I’m surprised you don’t like the shot with the tents. I love it, but of course you have to be satisfied with your shots.

        It’s funny you mention Coney Island because I never heard of them having those contests but this past Sunday my mom showed me an article in the newspaper about them having sand castle building contests at Coney Island the day before. I was so annoyed because I was going to go there but decided to stay home that day instead. LOL!

  2. Joli l’accident de luminosité !!!
    J’aime beaucoup la photo des jolis tatouages et des délices
    Il fait bon se promener le dimanche chez toi … Il faudra que je pense à venir faire un tour 🙂

    1. Merci, Lunamai. J’ai hésité à poster « l’accident » ! mais comme c’est vraiment ce que j’ai vu et voulu quand j’ai pris la photo, même si elle est très surexposée, je l’ai montrée…
      Si tu as l’occasion de venir, avec plaisir !

      1. La surex donne un effet créatif et lumineux à l’image et c’est au final, de mon avis, un très beau noir&blanc 🙂
        Si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas une seconde à venir visiter ton espace !

  3. Remettre son ouvrage sur le métier encore et encore, tel est notre destin, toujours en quête de l’inattendu, de la surprise, de l’alignement des planètes.
    La pause syndicale très très fort, l’attitude, la composition, et la correspondance de dent j’adore.
    Un reflet tiens tiens très bon le regard étonné des passants (elle prépare un cambriolage repérage des lieux) fais attention.
    J’aime beaucoup into the light comme quoi, les effets inattendus peuvent se révéler intéressant, les tentes avec ce maillot (le thème rayure encore et encore) et la jeune fille au cinéma; des belles captures.

    1. L’alignement des planètes, belle métaphore, c’est assez rare, non ?
      J’avoue, je n’avais pas vu toutes les correspondances dentaires, mais je ne vois plus que ça maintenant !
      Merci pour into the light.

  4. Moi je trouve que tu es productive (qualitativement j’entends évidemment), il y a de diversité, des photos fortes, de beaux noir et blanc, j’aime bien pause syndicale.

    J’aime bien le petit garçon pas content, d’autant plus étonnant qu’il se trouve chez un marchand de glaces !

    « Quel film ? » est superbement saisi ! Pile au bon moment, avec un air dans le vague !

    « Into the light » est spéciale, il y a souvent de bons « accidents », ça rend très bien. Je vois maintenant ce que tu vois par rapport à la vieille dame, même si à première vue, cette forte luminosité m’a fait penser plus à un flash d’explosion (oui, parfois j’ai des idées tordues :p).

    Bref, très jolie balade, et pour tes thèmes, tu es bien dedans !

      1. Oui la pauvre, je ne lui souhaite pas, mais ça m’a clairement fait penser à une explosion, et puis après je me suis imaginé le souffle arrivant sur elle, bref, tout va bien dans ma tête ! :p

  5. Esther you have rightly said that « Four » is not photographically pleasing. You are right, we always look for the three. That is what the eye sees as perfect. However, that is why I chose four, as it is so much harder to balance. Ilike the « Four » shot, but I prefer those tents with your sister stood next to them! 🙂

    I really really like your shot of the girl with the ice cream. Do we need to see her face to know it is a girl and that she is going to enjoy that ice cream. Imagination brings it home to us.

    Those sand castles remind me of Facebook. Whilst they are there people enjoy them, but they disappear, just like the posts on Facebook. The flitter through our lives.

    Oh, the Cinema shot. When I saw that in the Themes, I knew the rest of us had lost. It has everything. The girl could not have been better placed, right in front of the opening for the ticket seller. The fact she is leaning makes you able to get a wider shot and not have to go portrait and lose so much of the window with its posters. Then to top it off her gaze into the distance, dreaming on the film she is about to see, or maybe the boy she will see it with. Excellent!

    1. Thank you, Wayne. I knew you’ve chosen « four » on purpose ! it is much more easy to get a good shot with 3 elements.
      The challenge for me would be to make you forget my sister’s shot 😉

      A big thank you for your comment on « quel film » (cinema). I was lucky to get this shot… that’s what Amor calls « l’alignement des planètes » and we don’t always have the opportunity to live it.

Laisser un commentaire