Milan en mai, lundi au lac de Côme

Ciao a tutti, je vous retrouve pour l’avant-dernier jour de notre séjour à Milan du 3 au 9 mai 2018.

Lundi 7 mai, grand soleil dès le matin, température douce et petite brise, juste ce qu’il faut pour aller passer la journée au lac de Côme.

Avant de partir, j’avais étudié les différentes possibilités de visite des lacs situés au nord de Milan. Parmi les plus grands, de l’Ouest à l’Est, on trouve le lac Majeur, le lac de Côme, et le lac de Garde. On peut s’y rendre en train sans souci, depuis l’une ou l’autre des gares de Milan, et les distances sont raisonnables, entre une heure et deux heures selon les villes desservies.

Le lac de Côme a une forme en Y renversé. La ville de Côme, sur la branche ouest du lac, est desservie par un train qui part de la gare de Cardona. Nous préférons Varenna, un peu plus au nord, au croisement des branches du Y, car elle est reliée par un train qui part de la gare Centrale, tout près de notre hébergement.

Gare Centrale Milan
Billetterie

Comme je vous l’ai dit dans mon dernier billet, nous avons réservé notre ticket de train la veille, pour être tranquille et partir relativement tôt (pas non plus à l’aube, faut pas pousser !). Aller retour pour 13€, une heure de route, arrivée vers 10h20 pour pouvoir y passer la journée. Plutôt cool, non ?

virail-map-Milan-Varenna.png

Comme nous sommes hors week-end, le train n’est pas bondé, et on profite pleinement du trajet, car très vite, le train longe la rive du lac, et les vues sont splendides avant même l’arrivée.

Lac de Côme depuis le train
From the train

 

Charmante vue du lac de Côme
Charmante vue du lac de Côme depuis le train

La petite gare de Varenna est charmante, mais un peu excentrée du centre-ville, et nous nous sommes légèrement perdues en quittant les voies, grimpant sur la colline juste derrière. Nous avons vite réalisé notre erreur, mais ça nous a donné l’occasion d’un joli panorama.

Gare de Veronna
Vue d’en haut, la gare de Veronna

Demi-tour vers la ville, à environ 15 mns. Le site est vraiment superbe, dans ce soleil matinal. Les contreforts des Alpes créent un écrin autour du lac, on aperçoit les petites maisons colorées ici ou là, des bateaux filent ou paressent sur les eaux bleues et calmes.

Lac de Côme
Lac de Côme

La balade se poursuit le long du chemin longeant la rive en passant par une jolie place…

Sur la ligne bleue
Sur la ligne bleue

 

L’embarcadère de Varenna et son ferry permet d’accéder aux villages colorés des alentours, Menaggio, Tremezzo, et la célèbre Bellagio. Nous avons continué notre journée à Varenna, mais les ferry sont réguliers, et peuvent tout à fait prolonger la balade

Il n’est pas tout à fait 11h du matin, et les terrasses sont encore peu fréquentées. Le moment idéal pour déguster un petit déjeuner tardif. Plusieurs cafés et restaurants se succèdent le long de la promenade, nous jetons notre dévolu un peu au hasard, mais en choisissant surtout un point de vue idéal sur le lac 🙂

La rembarde rouge
La rembarde rouge

 

Point de vue idéal
Point de vue idéal

 

Petit déjeuner pour les canards
Petit déjeuner pour les canards

 

Vue de la terrasse
Vue de la terrasse

 

Un oiseau ?
Un oiseau ?

Les croissants et les cappuccinos du café Il Molo (le môle, pas le mou pour la traduction !!) sont délicieux et pas très chers, et la pause est encore plus agréable avec cette vue magnifique et paisible… Après l’animation de Milan ces derniers jours, nous prolongeons avec plaisir ce moment zen. Même les piafs ne sont pas stressés et partagent sans crainte notre petit déjeuner.

Piaf effronté
Piaf effronté

Peu à peu les touristes arrivent. Quand un groupe d’ados bruyants avancent vers notre havre de paix, nous décidons qu’il est temps de partir à la découverte du village, en direction de la villa Monastero.

Entrée d'hôtel à Varenna
L’hôtel du lac…

 

Pause à l'hôtel
Pause à l’hôtel

 

Couleurs de Varenna
Couleurs de Varenna

 

Boites aux lettres bien rangées
Boites aux « lettere » bien rangées
La villa Monastero

On trouve à Varenna deux magnifiques villas à visiter, la villa Cipressi et la villa Monastero qui se succèdent le long du lac. Les deux sont intéressantes, nous avons choisi un peu au hasard la Monastero (oui, aujourd’hui, nous nous baladons au petit bonheur la chance, sans contrainte, au feeling, et c’est aussi une belle façon de découvrir).

La villa Monastero était à l’origine un couvent. Elle est devenue une résidence privée au XVIII ème siècle.

Villa Monastero
Villa Monastero

La villa par elle-même se visite, mais pas aujourd’hui, ce qui n’est pas si grave. Vu le temps splendide, nous n’avons pas envie de rester enfermées. Le jardin en revanche est ouvert (5€ la balade, autant de temps que vous voulez).

Le parc botanique s’étend sur une étroite bande de terre d’environ deux kms, le long de la rive du lac. Le sol est aménagé en terrasses, et les arbres, arbustes et autres fleurs (locales ou exotiques) se succèdent dans un foisonnement ordonné, odorant et coloré. Un vrai délice, avec partout des vues du lac à couper le souffle.

Petit florilège en couleur :

Ou en noir et blanc ?

 

Les ruelles du village de Varenna

Après cette promenade bucolique, nous repartons vers le centre du village, un peu assoupi en ce début d’après-midi.

ruelles de Varenna
ruelles de Varenna

 

On passe devant une jolie petite église,

Jolie chapelle
Jolie chapelle

on arpente les ruelles pentues où jouent l’ombre et la lumière…

 

On se dégote un sandwich dans un snack bio à la sortie de la petite ville, et on se pose une nouvelle fois sur la place Martiri, près de l’embarcadère, pour observer les passants, les travailleurs à l’oeuvre sur les espaces verts, les bateaux sur le lac, les canards…

Lecteurs au canard
Lecteurs au canard

 

Varenna sous la tonnelle
Varenna sous la tonnelle

 

Lac de Côme
Belle piscine

 

Et on regardait les bateaux...
Et on regardait les bateaux…

Bref, on flâne, on bulle, on décompresse !

Nous reprenons le train en fin d’après-midi (il y en a toutes les heures, pas de stress)

Scène de gare
Scène de gare le long de la ligne Varenna Milano

Nous finissons la journée dans notre quartier, dans une pizzeria juste en face de notre logement. Pas extraordinaire, je ne vous la recommanderai pas. En même temps, on était un peu sonnées par la journée (ben oui, buller ça fatigue !) .

Nous somme ravies de notre virée au lac. Un petit regret, ne pas avoir pris le ferry pour tester un autre village. Mais nous avons pu ainsi profiter de la balade sans se presser. Je vous conseille vraiment de consacrer une journée au lac si vous êtes de passage à Milan. Je comprends mieux pourquoi mon guide s’appelle « Milan et les lacs » !

Derniers rayons sur le lac

La prochaine fois, je vous retrouve pour la dernière journée complète à Milan, avec, entre autres, le magnifique Cementerio Monumentale 🙂

Buonasera a tutti !!

Le charmant quartier de Navigli à Milan

Navigli Milan
Ciao a tutti ! Prêts pour une longue balade dans le quartier de Navigli à Milan ?

Je ne vous oublie pas, mais j’avoue que j’ai été un peu happée par les actualités récentes, avec cette folle élection. A côté, la série House of cards, c’est de la douce romance 😉

A chaque fois que j’ai tenté de mettre en forme cet article, j’avais quelques onglets ouverts sur l’ordinateur qui me distrayaient de mon objectif, vous faire partager plus en détail les images d’un quartier particulièrement charmant de Milan, le quartier de Navigli.

Navigli Milan
Un porche sur le Naviglio Grande

Pendant les quatre jours pleins que nous avons passé à Milan,  nous sommes allées deux fois dans ce quartier, d’abord en fin d’après-midi, puis lors d’une matinée un peu moins ensoleillée. Et chaque fois le charme opère.

Continuer la lecture de « Le charmant quartier de Navigli à Milan »

Milan au printemps, dolce vita assurée !

Je suis revenue de Milan il y a un peu plus semaine maintenant, et le quotidien a repris ses droits. Je passe mes photos à la moulinette depuis quelques jours pour en sortir quelques-unes sur un fatras de clichés pas toujours réussis 🙁

Fin mars, à la fin de mon séjour à Annecy, j’ai rencontré malencontreusement un gros rocher sur mon chemin, j’ai chuté un peu lourdement, et même si j’ai tenté de protéger mon appareil (plus que moi !) il a heurté le sol assez violemment. Je m’en suis sortie avec quelques égratignures, mais l’appareil semble depuis avoir un problème de stabilisation. Un grand nombre de photos, même en tenant fermement l’engin, et alors que la lumière – et la vitesse – était amplement suffisante, sont légèrement floues. Je sais bien que j’abuse un peu du café (surtout en Italie !!) mais je doute quand même que cela vienne d’un tremblement intempestif de mes mains 🙂 Je l’espère en tout cas. Avoir la tremblote pour un photographe, c’est aussi handicapant qu’un musicien sourd ! Et non, je ne suis pas Bethoween !

Concours de photo ratée

Il semble cependant que ce soit plus flagrant quand j’utilise le 12-50 mm (c’est l’objectif qui a morflé quand je suis tombée). J’ai fais quelques tests à la maison depuis mon retour, avec et sans trépied, avec mes trois objectifs, et on dirait bien en effet que le 12-50 mm a souffert. Au moins, ce n’est pas l’Olympus.

Bon, je me suis quand même fait plaisir, et je vais bien dégoter quelques photos pour cet article.

Continuer la lecture de « Milan au printemps, dolce vita assurée ! »