Soirée aux chandelles à Vaux-le-Vicomte

Publié le Publié dans balades d'été

« Tous les samedis soirs du 7 mai au 1er octobre, Vaux-le-Vicomte propose à ses visiteurs de redécouvrir ce chef-d’œuvre du XVIIème siècle sous la lumière vacillante de deux mille bougies, illuminant le château et le jardin à la française ». 

Présentation tentante, non ? J’y suis allée  fin août avec une amie, par une belle soirée d’été (le fameux week-end de canicule). Au programme la visite du château, puis le plaisir de découvrir un spectacle lumineux plein de poésie…

Silhouettes

J’avais été tentée par la visite de ce monument après avoir vu l’article d’Amor et ses belles photos.

La lumière dorée sur les vieilles pierres laisse peu à peu la place à l’obscurité ponctuée par les deux milles chandelles…

Impossible de résister aux reflets sur les vitres des grandes porte-fenêtres du grand salon, qui permettent d’avoir une vue de part et d’autre du château, sur les jardins magnifiques de Le Notre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Reflets multiples

 

Silhouettes
Silhouettes à l’égyptienne

La lumière des bougies pour cette visite au crépuscule ne facilitait pas la prise de vue, mais donnait une atmosphère un peu magique…

 

Après avoir traversé toutes les pièces du château, nous avons flâné dans une partie des jardins, en attendant le spectacle, alors que la nuit tombait doucement, et que les petites flammes ponctuaient les espaces.

 

D'une chandelle à l'autre
D’une chandelle à l’autre

 

A perte de vue, des bougies
A perte de vue

La déambulation des chevaux aériens dans la nuit noire, ponctuée par les bougies, était juste féerique… Difficile de profiter du spectacle et de prendre des photos en même temps… Je vous laisse donc découvrir cette vidéo, dont la deuxième partie (avec les chevaux) correspond au spectacle que nous avons vu.

 

 

J’ai tout de même essayé de capter quelques-uns de ces jolis moments…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Chevaux féeriques

 

Face à face
Face à face

 

Trio majestueux
Trio majestueux

 

Je me suis aussi amusée à « coloriser » ces chevaux tout en transparence.

 

chevaux colorés
chevaux colorés

 

Je sais que je m’y prends un peu tard pour vous conseiller cette sortie, mais c’est à retenir pour la saison prochaine. On se croirait transporté dans une autre époque, invité à une fête du « grand siècle ». Il suffit de vous procurer une coupe de champagne (c’est possible avec les restaurants et cafés situés dans l’enceinte du château) et vous voilà, déambulant dans les allées à peine éclairées, espérant apercevoir une marquise (ou un marquis !)  en grande tenue 😉

Je vous livre cette photo illustrant la soirée aux chandelles sur le site web du château. J’aurais bien aimé en être l’auteur, mais il eut fallu un trépied, que je n’avais pas pensé à emmener, dommage !

Le songe de Vaux. Crédit Photo « vaux-le-vicomte.com »

 

P.S. Je vous retrouve bientôt pour de nouvelles découvertes. Nous partons à la fin de la semaine pour quelques jours à Berlin, ville riche d’histoire récente, que j’attends avec impatience d’explorer. Je vous raconte tout ça prochainement !

9 réflexions au sujet de « Soirée aux chandelles à Vaux-le-Vicomte »

  1. Je me suis permis d’aller voir l’article d’Amour sur ce château pour en savoir plus non pas l’intérieur du château (je ne suis pas très fan) mais les jardins et l’architecture . C’est véritablement un beau château pris dans son ensemble. les jardins sont superbes. Tes prises de vues du château dans la première partie sont splendides comme cette vue en contre-plongée. j’adore « reflets multiples » avec cette silhouette en transparence donne sur le jardin, c’est une très belle réalisation. J’aime tes N&B et je vois que tu t’es bien amusée avec ce trio majestueux cela donne un beau carré gagnant 😉 . Et puis cette dernière photo de nuit sous les bougies un régal!!! très romantique tout cela.

    1. Les jardins sont magnifiques et immenses. La lumière de la « golden hour » était bien jolie sur les façades ocres et briques.

      Pour la dernière photo, j’ai bien précisé que je n’en étais pas l’auteur, c’est une photo d’illustration du site web du château, prise certainement avec un trépied (que je n’avais pas) vu les petites étoiles sur toutes les lumières…

      Il y avait d’ailleurs des photographes avec leurs trépieds un peu partout 😉

  2. La visite t’a plu c’est l’essentiel (merci pour la citation).
    La photo de spectacle c’est un métier finalement parce que tu ne peux pas faire les photos et apprécier le spectacle en même temps. J’aime beaucoup ta série colorée des chevaux ça rend bien.

    J’imaginais plus les intérieurs avec max lumière de chandelles (comme dans le film Barry Lindon).
    Tes extérieurs rendent très bien avec la lumière du soir.

    Ma préférée c’est d’une chandelle à l’autre.
    Les photos du hall avec les ombres et les reflets aussi on n’y échappe pas!!

    1. J’avoue que j’avais en tête tes photos quand j’ai vu la lumière traversante du hall en rotonde… les personnages en silhouettes se sont bien placés (enfin, deux d’entre eux)
      Il faisait sombre dans le château. J’imagine que pour le film Barry Lindon, ils ne se sont pas contenté de la lumière des bougies. Mais la magie du cinéma.

    1. Merci Lounamai. J’aurais bien aimé une troisième silhouette égyptienne pour compléter le tableau, mais je n’ai pas pu faire de mise en scène !

  3. J’en avais entendu parler, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller pour les chandelles. Comme demain c’est le 1er octobre et qu’il n’a pas l’air de faire beau, je crois que c’est râpé pour cette année …
    Je suis surprise que les trépieds soient autorisés, c’est cool, car à Versailles, il ne faut pas y compter, c’est interdit.
    J’aime beaucoup la 1 et la 5 pour les vues du château.
    Reflets multiples et silhouettes à l’égyptienne sont top !
    La série de N&B suivante, j’aime beaucoup la 1. Pour la série en couleurs qui la suit, j’aime beaucoup la 1 et la 3.
    A perte de vue est superbe avec ce reflet !
    Chevaux féeriques et chevaux majestueux rendent bien compte de ces chevaux, c’est une très belle idée, je trouve ça superbe !

    1. Je ne savais pas que les trépieds étaient interdits à Versailles, c’est dommage. L’amie qui m’accompagnait m’a permis d’animer quelques vues ! Les chevaux étaient très beaux en effet. En plus, la musique accompagnant le spectacle était superbe, avec en plus un bruitage rappelant le pas des chevaux…

Laisser un commentaire