Prague 2017Voyages

Prague, Staré Mesto : le vieux quartier

Stare Mesto

Je vous ai laissé la semaine dernière (bon un peu plus, je ne suis pas rapide en ce moment !) sur l’incontournable Pont Charles, à Prague. Après ce bain de foule touristique, et une longue journée de déambulations, nous sommes revenues à l’appartement en tramway, puis avons fini la soirée dans Staré Mesto, le vieux quartier de Prague. Et tout au long de notre séjour, entre deux visites des autres quartiers, nous sommes revenues souvent dans ce quartier historique, si riche d’architecture et de vie.

Staromestské námestí, la place de la vieille ville

La place de la Vieille Ville, c’est le cœur de la capitale tchèque, son centre historique. Cette place a été le théâtre de nombreux événements historiques qui ont fait l’histoire de la cité depuis plus de huit siècles.

Stare Mesto Prague
Place de la vieille ville, très animée

Ses pavés voient défiler aujourd’hui les touristes et les Pragois. Bien qu’animée à toute heure, elle est assez vaste et populaire pour ne pas se sentir « oppressé » comme sur le Pont Charles.

Stare Mesto Prague
Façade pavoisée

La place est de forme rectangulaire, avec deux « extensions » de chaque côté. Elle est entourée de bâtiments colorés, qui s’alignent dans un harmonieux camaïeu de style et d’époques.

Stare Mesto Prague
Les couleurs de la place

L’église Notre-Dame de Tyn domine la place avec ses tours gothiques un peu inquiétantes et sombres, se détachant derrière les bâtisses jaunes et ocres du premier plan.

Stare Mesto Prague
Les tours gothiques de Tyn

On trouve aussi l’église Saint-Nicolas dans un style baroque, la Maison à la cloche de pierre, l’hôtel de ville et sa (trop) célèbre horloge astronomique.

Lors de notre premier passage sur cette place, nous avons du composer avec la pluie. Qu’à cela ne tienne, les parapluies sont alors devenus le sujet de cette petite série. Ils masquaient les bâtiments, autant en profiter pour varier les couleurs…

diptyque pluie Prague 1
diptyque de pluie à Prague 1

 

diptyque pluie Prague 2
diptyque de pluie à Prague 2

 

diptyque pluie Prague 3
diptyque de pluie à Prague 3

Couleurs et parapluies

 

Pluie à Prague
Free Tour

 

Sous mon parapluie Prague
Sous mon parapluie

En soirée, la place est tout aussi animée, mais devient magique avec toutes ses lumières qui se reflètent sur les pavés, et les flèches gothiques de Notre Dame du Tyn, qui se dressent dans le ciel sombre.

Stare Mesto Prague
Sombre tyn

 

Stare Mesto Prague
A deux sur les pavés
L’horloge de la vieille ville

L’horloge astronomique est depuis 600 ans l’un des trésors de Prague. Comme elle est placée stratégiquement, à la sortie de la place de la vieille ville, juste avant un dédale de petites rues pavés, elle est un aimant à touristes. Toutes les heures, ils s’agglutinent avec leurs appareils photo et smartphones devant l’horloge, comme si un miracle allait se produire. Ils attendent en transe de voir le spectacle des automates qui font coucou depuis les petites fenêtres de l’horloge. Les petits personnages sortent à heure fixe, sont immortalisés des millions de fois, puis la danse s’arrête, et la foule repart vers d’autres centres d’intérêt.

L'horloge de Prague
ça va sonner !

Je ne dis pas que nous ne l’avons pas fait nous-même, mais c’est juste étonnant comme ça attire les gens. Honnêtement, ce n’est pas si spectaculaire qu’on veut bien le dire, en tout cas de nos jours. Mais c’est fascinant de voir comment ça régule les mouvements de la foule. Au moyen âge, ça devait quand même être une sacré prouesse technique.

A ce propos, l’histoire de son « créateur », l’horloger Hanuš de la Rose (un nom pareil, ça ne s’invente pas 😉 ) est intéressante.

Cet horloger tchèque, et maître ès mathématiques au XV ème siècle, a amélioré et entretenu l’horloge pendant plus de 30 ans, même si le vrai créateur de l’horloge est Nicolas de Kadau.  A cette époque, l’Europe entière enviait à Prague l’horloge de son hôtel de ville. Elle affichait les années, les mois, les heures et les minutes, mais aussi les signes du zodiaque.

Déjà, les statuettes mobiles s’animaient toutes les heures. Un squelette, un vaniteux s’admirant dans un miroir, un avare secouant une bourse, un ange. Les fenêtres s’ouvraient pour que les douze apôtres puissent s’incliner vers la place de la Vieille-Ville. Le Christ fermait la marche, puis les fenêtres se refermaient et une nouvelle heure sonnait.

Des gens venaient de toute la Bohême et même de plus loin pour l’admirer, et on pouvait donc s’attendre à ce que quelqu’un demande à maître Hanuš de fabriquer un même mécanisme pour une autre ville.

La légende prétend que les échevins de Prague eurent peur de perdre l’exclusivité de leur chef d’œuvre. Aussi, une nuit, deux hommes à gages s’introduisirent le visage couvert chez maître Hanuš et rendirent aveugle le malheureux horloger.

Or maître Hanuš apprit la vérité et prépara sa vengeance. Un jour, il se laissa conduire à son horloge, tâta une dernière fois le mécanisme et, en tirant un levier, l’arrêta et le réduisit au silence.

L’horloge de la Vieille Ville se tut pour de longues années… avant de reprendre de plus belle sa petite routine.

La maison municipale

En partant de la place vers l’est du quartier Stare Mesto, on passe juste à côté de la Tour poudrière, gothique, massive et sombre, pour se retrouver devant La Maison municipale. 

Stare Mesto Prague
Maison municipale

C’est un immense bâtiment de style Art Nouveau. A l’époque (début XXème) les peintres et les sculpteurs tchèques les plus renommés ont participé à la décoration de cet impressionnant édifice.

La Maison municipale est un lieu de détente, de réunion et de spectacle. Nous n’avons pas vu la salle de spectacle, mais il est possible de déambuler dans le hall et les sous-sol, où se trouvent plusieurs très beaux restaurants et cafés…

Stare Mesto Prague
Décor XIXème

 

Maison municipale Prague
Le bar américain

 

Un soir de pluie, nous somme allées dîner un peu tôt (ce qui nous a évité de faire la queue) dans l’un des restaurants, la brasserie Pilsen. Une très belle salle, avec de grande tables en bois sombres, des lustres art nouveau et des fenêtres avec vitraux, des céramiques bleues et des allégories champêtres aux murs.

Brasserie Pilsen 2
Des vitraux et des céramiques

 

Maison municipale Prague
Dîner au Pilsen

On s’est régalé de soupes goulash, de bonne bière et de desserts moelleux 🙂 Et on a même eu droit à une petite sérénade. Bon, l’accordéon, ça faisait plus bavarois que début de siècle, mais c’était sympa quand même !!

Brasserie Pilsen 1
Une bière et une soupe !

 

Brasserie Pilsen 3
Un accordéon et une petite douceur !

Nous avons terminé la soirée en rentrant tranquillement à pied. Le stare mesto dégage une atmosphère très agréable, de jour comme de nuit. Nous y sommes retournées à plusieurs reprises. Je vous distillerai d’autres images et infos dans un prochain post.

Stare mesto
Stare mesto by night

Je vous quitte avec l’une des figures les plus célèbres de Prague : Kafka. Il a plusieurs statues à son effigie, un musée rien que pour lui, et un café dans la vieille ville.

Ce soir vous vous contenterez du café !!

Café Kafka
Café Kafka

A bientôt pour la suite…

6 réflexions au sujet de « Prague, Staré Mesto : le vieux quartier »

  1. La fameuse place, elle est belle hein ? 😀

    J’adore les tours de Notre-Dame du Tyn. J’ai une passion pour l’horloge astronomique, mais sans les touristes ! On a effectivement regardé une fois sortir les apôtres, mais pour le reste des photos j’ai attendu que les cars de touristes asiatiques s’en aillent.

    J’aime beaucoup « sous mon parapluie » et « à deux sur les pavés ».

    Je n’avais pas vu la Maison Municipale, c’est magnifique !

    L’accordéoniste à la brasserie Pilsen on dirait un peu un bavarois dans le style c’est clair !

    Ah ce bon vieux Kafka, as-tu vu sa superbe statue dans le quartier juif ?

    1. La place est belle et comme on peut y arriver par pleins de rues, elle est incontournable. La maison municipale, j’ai vraiment aimé, on a l’impression de changer de siècle, et il n’y a pas trop de monde (en tout cas en fin d’après-midi). J’aurais voulu tester les autres cafés et restaurants. Chacun d’eux est superbe.
      Oui, j’ai vu les statues de Kafka… celle du quartier juif, et celle du sculpteur David Cerny 🙂

  2. Très réussie la série parapluie, une autre manière de présenter les immeubles. Les circonstances obligent à s’adapter.

    Ils étaient sympas au moyen age très intéressante l’histoire d’Hanus (désolé j’ai pas l’accent pour le s sur mon clavier !!).

    Cette église est très étonnante avec ces sombres clochers je ne sais pas s’il y en a beaucoup d’autres, en tout cas je n’en ai jamais vu d’autres. La photo de nuit est magnifique ciel d’encre et lumière chaude j’aime bien.

    Les intérieurs sont splendides quand on peut pousser la porte pour pouvoir y jeter un œil.

    1. Heureusement la pluie n’a pas été au rendez-vous tous les jours ! Ah, les accents tchèques, j’en oublie aussi régulièrement 🙂 L’architecture est belle en extérieur comme en intérieur. J’ai des tonnes de photos, j’ai toujours du mal à trier !!

  3. That looks like a lovely place. Maybe one day I will visit. Our daughter was there on a school trip and she really enjoyed it. Lots of nice images too. I love umbrellas and you had loads there .0) I especially like the one taken in b&w from under your umbrella. As for ‘Hanus Rose’…I did smile :0)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.