Face à face

Prague, de l’Île Kampa à la Colline de Petrin

Publié le Publié dans Prague 2017, Voyages

Je vous retrouve  à Prague, toujours à l’Ouest de la Vltava.

Après la visite du Château, nous avons arpenté les escaliers monumentaux et les rues pavées du quartier de Hradcany, pour descendre tranquillement vers l’ Île de Kampa, au bord de la Vltava. Un peu plus tard pendant notre séjour, nous sommes allées faire une escapade du côté de la colline de Petrin.

Comme souvent, nous avons beaucoup marché, nous avons aimé tout ce que nous avons découvert, mais nous sommes passées juste à côté de certains endroits connus quasiment sans les voir, attirées par d’autres points d’intérêt. Nous avons laissé de côté les guides pour errer au gré des rues, des parcs, des sculptures croisées sur notre chemin. C’est donc un peu comme ça, au petit bonheur la chance, que je vous livre ces souvenirs partiels…

Hradcany
Les escaliers du château

Les escaliers qui permettent de quitter le château et le quartier d’ Hradcany sont larges et bordés de jolies façades colorées…

 

En descendant vers la Vltava
En descendant vers la Vltava

 

Pavés et façades colorées
Pavés et façades colorées

… de vitrines typiques et de boutiques en tout genre.

Détails de boutiques
Détails de boutiques
L’île Kampa

Sans vraiment nous en rendre compte, nous sommes arrivées sur l’île Kampa. C’est en fait une petite partie du quartier de Mala Strana, une île artificielle, cernée d’un côté par un canal et de l’autre par la Vltava. C’est un peu comme l’île de la Cité à Paris. On y trouve des jardins, un musée d’art contemporain , le mur de John Lennon et quelques statues, dont certaines de David Cerny. Au nord de cette île se trouve aussi le musée Kafka.

Le petit canal de l'île Kampa
Le petit canal de l’île Kampa

Le musée d’art contemporain se situe dans les bâtiments d’un ancien moulin. Nous ne l’avons pas visité, mais nous nous sommes contentées de flâner dans la cour du musée, où des sculptures modernes se répondent. C’est gratuit, et cela donne un petit aperçu des collections.

Les jardins sont romantiques à souhait, plutôt paisibles. C’est l’occasion pour les touristes ou des étudiants de faire une pause, de lire, de se repérer, d’admirer les statues…

Méditation
Méditation

 

Pensive
Pensive

 

Face à face
Face à face

 

Pause repérage
Pause repérage

 

La lectrice au boulot
La lectrice au boulot

 

Lecteur concentré
Lecteur concentré

Au détour d’une allée, nous nous trouvons face aux fameux bébés de Bronze de David Cerny. Avec leur 2,60m de haut et leurs drôles de bobines en forme de prise USB ou de code-barres, ils sont très intrigants. On en trouve ailleurs dans Prague, mais c’est pour plus tard !

Bébés
Bébés Cerny

David Cerny est un artiste Tchèque assez provocateur, dont les œuvres sont omniprésentes dans les différents quartiers de Prague. On aime ou pas, mais ses réalisations ne laissent pas indifférent. Les pingouins jaunes en rang d’oignons sur la Vltava sont aussi sortis de son imagination. Si vous voulez retrouver ses œuvres principales à Prague, voilà un article intéressant sur le site « Prague secrète ». Cela donne envie de s’organiser un circuit spécial Cerny !

Drôle de pingouins
Drôles de pingouins

Ses œuvres ne sont pas toujours du meilleur goût, mais elles ne peuvent qu’attirer le regard…

Statues sans gêne
Statues sans gêne

Nous nous retrouvons par hasard sur cette petite place au nord de l’ïle Kampa, et découvrons ces « manneken piss » d’un genre particulier, qui attirent les touristes comme des mouches. C’est plus tard que j’ai remarqué le socle sur lequel ces messieurs se soulagent : il a la forme de… la République Tchèque !

Fontaine
Fontaine ?

Entre ces bronzes pisseurs, et la façade rose bonbon de la place (qui accueille une confiserie avec de délicieux bonhommes de pain d’épices) nous avons complètement zappé le musée Kafka, qui se trouve juste à côté.

A la place, je me suis laissée distraire par des boutiques dont les éléments répétitifs ou la concentration des vendeurs m’ont plu :

Bouquiniste
Bouquiniste

 

Distributeur
Distributeur

 

Concentrée
Concentrée

Tout au bout de l’île, les cygnes font l’attraction des touristes et des couples célébrant leur union à Prague…

Photo de mariage
Photo de mariage

Et ne cherchez pas ici le mur de John Lennon, nous avons du passer pas loin sans le voir.

Allez donc voir l’article d’Anne, qui ne l’a pas raté, elle !!

La colline de Petrin

Entre rayons de soleil et averses, nous avons pris le chemin de la colline de Petrin en milieu d’après-midi.

Couleurs complémentaires
Couleurs complémentaires

Juste avant de rejoindre le téléphérique, au pied de la colline, en partant de Újezd, on ne peut manquer cette oeuvre inquiétante représentant des prisonniers politiques des camps du temps du régime communiste : C’est le Monument aux victimes du communisme, œuvre du sculpteur Olbram Zoubek datant de 2002.

Mémorial à deux
Mémorial à deux

 

Mémorial
Victime isolée

Le funiculaire permet de grimper sans effort au somment de la Colline. Les vues de la ville à travers la végétation sont superbes.

Le pont Charles à travers la feuillée
Le pont Charles à travers la feuillée

 

Le funiculaire de la colline
Le funiculaire de la colline

 

Vue sur la colline
Les allées de la Colline

Le point d’orgue de la colline, c’est la petite sœur de la tour Eiffel, la Tour de Petřín construite en 1891 et seulement haute d’une soixantaine de mètres. Une copie conforme au 1/5 !

 

La petite dame de fer
La petite dame de fer

On peut bien sur y grimper (299 marches, ça va !) pour découvrir un panorama à 360° sur la ville. Lorsque nous avons atteint enfin la tour, le ciel s’assombrissait beaucoup, la queue des touristes pour acheter les billets n’en finissait pas, et on a laissé tomber l’affaire. Il faut dire que nous avions une  journée entière de balade dans les pattes ! Si vous êtes intéressés, le prix du billet est de 6€ environ.

 

Sous la dentelle de fer
Sous la dentelle de fer

Il est beaucoup plus facile de redescendre la colline à pied…

Sous le parapluie
Sous le parapluie

En atteignant les rues situées en bas du quartier de Mala Strana, nous avons trouvé une salle d’exposition photo, la Nikon Photo Gallery.

Nikon Photo Contest
Nikon Photo Contest

C’est toujours agréable de voir une belle sélection de photographies, bien mises en valeur. Je ne suis pas fan des photos de photos, ça ne rend jamais très bien. Je suis donc allée chercher spécialement pour vous l’exposition en question sur le site : Nikon photo contest du 3 au 31.10.17J’aime particulièrement les photos 8, 9 et 10.

Bien sur, cette sélection-là est terminée, mais les collections se renouvellent et si vous passez dans le quartier, vous pourrez toujours aller jeter un œil à la prochaine exposition… L’adresse précise est : Újezd 19, Praha 1 – Malá Strana

J’aurais aimé vous montrer un peu plus de vues de ces deux virées à l’ouest de Prague, mais je ne suis pas enchantée par la plupart de mes photos, et j’en ai jeté beaucoup 🙁

Il faudra donc vous contenter de cette petite sélection. J’essaierai de faire mieux une prochaine fois.

Pour le fun, je partage (une fois n’est pas coutume) quelques photos que Chantal a pris pendant que je traînais comme d’habitude avec mon appareil à la main !!

A bientôt !

10 réflexions au sujet de « Prague, de l’Île Kampa à la Colline de Petrin »

  1. Tes photos sont géniales … Quelle belle visite ! J’adore la ligne de pingouins et la très colorée sculpture du début rouge sur fond bleu. Que dire des statues de la fontaine … hum effectivement un peu particulier … Ta seconde photo est d’ailleurs très réussie (Fontaine ?). Mais ma préférée de toutes, c’est la photo de rue en N&B « Face à face », bien contrastée, avec un trio original.

  2. C’est bien de ne pas toujours suivre à la lettre les guides et aller au fil de nos pas;
    La série des vendeurs est intéressantes noyés dans leur vitrine on ne les voit pas tout de suite.
    J’adore beaucoup (sic) la photo face à face l’attitude des trois jeunes, leur posture et la statue qui répond top du top.
    Les couleurs complémentaires violentes mais ça marche elle est furieuse comme photo.
    Par ailleurs j’imagine pas les urineurs en France avec notre carte !!!

    1. Merci Amor. Pour « couleurs complémentaires », quitte à contraster, autant y aller carrément ! Un rayon de soleil est apparu après un ciel d’orage, et dans mon souvenir ou mon ressenti, les jaunes, les rouges et les bleu étaient très saturés.

  3. Le quartier du château, c’est superbe mais c’est sportif ! 🙂
    Je suis passée sur l’île Kampa, mais j’ai loupé le musée d’art contemporain, je ne pense pas que je l’aurai visité, mais au moins passer devant. J’aime bien « face à face » et « pause repérage » !
    J’avais bien vu les bébés de Cerny, ce sont bien des codes barres dans leurs têtes blondes. Par contre, les statues qui font pipi, je les ai loupé !
    La colline de Petrin c’est magnifique, et aussi sportif ! D’autant plus que nous étions montés en haut de la tour par encore une chaleur incroyable. La vue est belle d’en haut, mais on voit très bien déjà juste d’en haut de la colline !
    J’aime bien les photos de Chantal, c’est toujours sympa de voir les collègues photographes en action ! 😀

    1. Merci Anne. En effet, ça grimpe pas mal à l’ouest de la vltava ! j’imagine encore plus sous un soleil de plomb, ce qui n’a pas été notre cas. Heureusement, il y a de quoi grimper en tramway ou en funiculaire (compris dans le prix de la carte à la journée), et il est plus facile de descendre 🙂
      A chaque voyage, on échange avec Chantal les photos sur lesquelles on se trouve, rares sont celles retenues, mais ça permet de garder aussi des souvenirs personnels.

Laisser un commentaire