Petit inventaire 2014

Publié le Publié dans découverte de la photo

reflets0004C’est la fin de l’année, les chaînes télé se mettent à récapituler les événements marquants de 2014, les blogueurs font leur bilan (n’est-ce pas amor ?!) et du coup, je me suis dit, pourquoi pas moi ?

Mon année photo est un peu décalée, car j’ai investi dans mon reflex en novembre 2013, et la déclenchite aiguë m’a gagné à partir de ce moment-là.

J’ai eu alors envie de partager sur flickr, après avoir apprécié de nombreux photographes, avec des styles très différents. Du coup, dans mon enthousiasme d ‘amatrice mordue, j’ai essayé les gros plans, les bokeh, les paysages, les reflets, les photos de rue, les détails, les matières, les low-key, les surexpositions, etc… ! Ce n’est pas facile de trouver son style, et je suis loin d’y être parvenue, mais peu à peu, je commence à savoir ce que je veux faire passer, selon l’humeur du moment. J’ai pris aussi un peu d’assurance pour sortir mon appareil face à des inconnus. J’aime de plus en plus la photo de rue, c’est un sujet perpétuellement renouvelé, l’instant fugitif qui ne se reproduira pas me donne de l’adrénaline ! mais je ne veux pas me cantonner à ce sujet, et je continue de regarder, à travers l’objectif,  le monde de la couleur et des détails. 

reflets0014

Ce blog débuté en juillet m’a donné l’occasion de présenter mes photos dans leur contexte. Parfois juste une balade sympa ou un voyage agréable, parfois des réflexions sur ma pratique, au gré de mes envies. J’aime bien cette idée de passer de l’un à l’autre.

A l’occasion de ce bilan, je suis allée fouiller dans mon stock de photos, inspirée par amor qui nous a montré ses inédites, une par mois…

Pas facile de faire un choix parmi celles que je n’ai pas déjà montrées sur flickr, puis sur le blog. J’ai choisi de me limiter aux photos de rue (ou presque !) en tout cas des photos où l’humain apparaît…

J’ai hésité à poster certaines photos où des inconnus sont reconnaissables… comme je le précise dans mon article sur le droit à l’image, si cette parution gênait quelqu’un, il ne faut pas hésiter à me contacter, je la retirerai aussitôt.

IMGP7508

Ce hobby a aussi eu un effet kiss cool : j’ai « rencontré » virtuellement, mais aussi en personne, des amis avec qui j’ai toujours plaisir à échanger… et c’est très motivant pour poursuivre l’aventure ! Vous trouvez la plupart sur le blogroll, et sur flickr

Je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de fin d’année, et plein de photos dont vous serez fiers !

Une réflexion au sujet de « Petit inventaire 2014 »

  1. Bon, y a pas à dire… la photo de l’humain ce n’est pas pour moi.
    Je crois qu’il y a ceux qui savent et qui osent faire. Comme toi!
    Moi je saurais sûrement faire mais j’ose pas!
    Toujours cette forte impression de déranger.
    J’ai beau regarder tes photos et me dire qu’il n’y a rien de mal, qu’elles sont très bien faites, qu’il n’y a pas de moquerie ni de dérive paparazzi, je n’arrive pas à me dire que je vais essayer de faire la même chose!
    Autre point bloquant pour moi : je ne réalise pas qu’il y a sous mes yeux un sujet possible.
    Quand je regarde tes photos, je me dis : mais oui, j’ai croisé ce genre de personne, j’avais cette scène sous les yeux mais je n’ai même pas pensé à déclencher!!!
    Je ne vais donc pas me forcer, peut-être que des occasions se présenteront à moi et que j’arriverais à quelque chose.
    Je vais peut-être aussi aller consulter un psy! 😉
    À l’année prochaine! 😉

    1. Merci, Luc pour ce long commentaire. Heureusement que tous les choix sont possibles, il en faut pour tous les gouts, et se trouver ses propres centres d’intérêts. Rien ne sert de se forcer. J’amire les beaux paysages et les macros délicates par exemple, mais je ne me sens pas à l’aise avec ces sujets, car je trouve que d’autres le font beaucoup mieux que moi, et pour tout dire, ça m’ennuie un peu. Peut-être que je devrais voir un psy aussi? 😉
      Je te remercie pour ton appréciation, quand tu dis qu’il n’y a « pas de moquerie ou de dérive paparazzi », car c’est vraiment ce que je m’attache à respecter.
      A travers les thèmes photo choisis dans ton blog, tu exprimes aussi ta personnalité, c’est un peu ça aussi la photo, les clichés reflètent autant le sujet que le photographe…
      A très bientôt !

    2. Je suis 100% d’accord avec ce commentaire! La « street photographie » est à la fois extrêmement simple et très compliquée! Simple car il suffit de déambuler dans les rues et de se laisser inspirer par le ressenti.
      Mais compliqué car il faut aussi être capable d’aller au contact de l’autre, de briser cette distance que l’on se force à mettre en place.
      De mon coté, je suis un grand timide. Jamais je n’aurais imaginé il y a quelques années encore que je pourrais faire de la street photographie et surtout que je l’aimerais autant! J’ai commencé la photo avec des télé objectifs, genre 100 / 200 et 300 mm. Puis au fur et à mesure j’ai utilisé des focales de plus en plus courtes comme 77 puis 50, 35 et désormais 28mm! Le 28 mm est impressionnant pour la street photographie car il faut vraiment être au contact, au plus près de son sujet!
      Mais cela vient avec l’habitude, il ne faut surtout pas se forcer. Et ce qui aide beaucoup est la taille de l’appareil photo! Aucun des grands photographes de rue que je connais ne fait de telles photos avec un reflex! C’est toujours un Leica ou un appareil de ce type de gabarit! De mon coté je pratique principalement avec un Ricoh GR. Avoir un appareil discret n’intimide pas les gens! Par contre faire la même chose avec un reflex sur lequel est monté un 70-200 ou un 24-70… c’est une autre histoire… à faire fuir même le plus téméraire des sujets! 🙂

      1. Guilhem, un grand merci pour ce commentaire. Tu exprimes également ce que je ressens, et je voulais justement écrire un post à ce propos : le type de sujet vers lequel on est attiré implique de réfléchir à quel type d’appareil on utilise et quelle focale. Je ne suis pas très branchée technique, mais j’ai appris tout au long de cette année l’importance des differentes focales, de l’ouverture, et même du poids de l’appareil ! J’en suis encore à photographier la rue avec un zoom (je suis à l’aise surtout entre 50 et 100 mms) mais peu à peu je me rend compte que je peux m’approcher plus. Je suis très attachée à mon reflex, qui m’a ouvert des possiblités photographiques et je ne suis pas prête de m’en séparer… Cependant, je me dis qu’un appareil plus discret m’aiderait, ainsi qu’une plus grande ouverture… comme tu dis, cela doit venir progressivement, il faut le « sentir ». Cela devrait faire partie de mes challenges 2015 !

        1. C’est un très beau challenge que voilà, très passionnant!
          Pour ce qui est Reflex ou pas Reflex… la seule que je peux dire que la photo de rue se pratique principalement en mode manuel, que ce soit au niveau des réglages que de la mise au point (hyperfocale souvent).
          Car même le meilleur des reflex ou des compacts experts ne sera jamais assez rapide pour capturer un moment qui ne dure souvent que l’espace d’un clignement d’oeil!
          On a revient dès lors à l’essence même de ce que doit être un bon boitier: une ergonomie sans faille avec laquelle on se sent à l’aise, avec toutes les fonctions essentielles (obturation, ouverture, compensation d’expo, ISO, hyperfocale ou distance de mise au point, mode d’exposition etc.) directement accessible sans avoir à aller dans un menu…
          🙂

  2. Très belles photos inédites ! Bravo à toi ! Effectivement, je suis plutôt comme Luc, la photo de truc, c’est pas ma tasse de thé ! Je laisse ça à ceux qui y prennent du plaisir ! 🙂

    Petit bilan bien sympathique, on aime toujours constater ses progrès, voir les changements d’orientations, etc …

    Les rencontres photographiques sont très importantes, elles permettent de se confronter aux autres, de s’améliorer, d’échanger sur des techniques, etc …

  3. The end of the year is a great time to reflect on the things in our lives that are important to us. I have always enjoyed your photos because of the little details that make everyday things more interesting. I liked all of your NYC shots, even though it was of things that I see everyday, because of your perspective of these things. It made me more enthusiastic to go out and take street shots because I started to really look at things instead of just walking on by.

  4. Thank you Tina. You know I follow your blog and photos for the quality of both of them, your posts are great, especially to understand the context of every photo. I read your blog before I went to NYC, and I’m sure it has influenced me for some shots. Sharing our passions is a way to improve ourselves, and I will continue, for sure !

  5. Que rajouter???
    En accord, avec ce qui est dit, chacun son truc (photo de truc c’est bien aussi). Mon truc c’est aussi la rue pour le côté toujours inattendu de situations pouvant surgir dans l’instant et s’évanouir l’instant d’après. Ce regard rétrospectif est bien intéressant. Le style vient en pratiquant, en élaguant et en remettant l’ouvrage sur le métier.
    Thomas a fait un best off…
    Prochainement quelque part….
    Bonne année à toi et aux tiens.

Laisser un commentaire