Martel, la belle inconnue sous la pluie

Publié le Publié dans balades d'été, D'Albi à Collonges-la-Rouge, été 2014, Voyages
IMGP3731
Une des multiples tours de Martel

Les essuies-glaces continuent de fonctionner, et un peu avant midi, nous décidons de faire une pause à Martel, un village indiqué sur la carte, mais oublié des guides, semble-t-il. En tout cas, moins connu que ses grandes soeurs, que nous venons de visiter ou d’autres .

Une boulangerie nous tend les bras, un belle devanture, des odeurs délicieuses, avec de gros pains ronds au levain, et des baguettes parfumées aux tomates séchées. Nous en salivons d’avance !

La pluie continuant de s’inviter au voyage, nous trouvons une terrasse de café abrité par un auvent plutôt destiné au soleil habituellement. Un petit expresso pour la route, partagé avec les habitués, et servi avec un charmant sourire par la jeune et jolie serveuse…

L’averse s’interrompant enfin, nous décidons d’aller faire un petit tour du village, juste pour se dégourdir les jambes… et bien, il aurait été dommage de le rater. Plus « authentique » que les autres, tout en étant bourré de charme, avec sa halle, ses tours, ses couleurs vives sur les devantures des boutiques et des restaurants. Nous y avons même trouvé un repaire de fées. Si, si ! un petit magasin regorgeant de figurines tirées de contes, de livres ou de films de fantasy, comme le Seigneur des Anneaux. La marchande de rêve a su nous enchanter avec ses jolies histoires (et pourtant, je ne suis pas une fille facile, pour ce qui est de m’enjôler !!). Nous voulions ramener des petits cadeaux, et ses personnages porte-bonheur étaient tout indiqués.

J’étais si fascinée par ses anecdotes, que j’en ai oublié de prendre des photos dans la boutique. Elle a du me jeter un sort !

Heureusement, j’ai repris mes esprits en sortant de là, et j’ai tenté quelques vues, malgré la tristesse de la lumière…

IMGP3740
réflexion pluvieuse
Camaïeu orange !
Camaïeu orange !

IMGP3744  IMGP3726

Il fallait bien trouver des couleurs pour égayer ce temps maussade…

IMGP3722     IMGP3769

IMGP3756    IMGP3761

Au détour d’une ruelle, un association exposait des objets du quotidien du début du siècle (précédent, bien sur !).

IMGP3742 Strapontins de l’ancien cinéma…

Pour finir, je vous laisse découvrir celle qui m’a fait vibrer. Ce n’est pas un beau paysage, mais quand j’ai vu cette jeune femme et le petit garçon à travers la vitre, j’ai quasiment prié pour capter cette image et qu’elle sorte bien.

IMGP3751

Et comme j’avais peur de l’avoir ratée, j’en ai repris une autre !

IMGP3752

Nous avons passé un bon moment dans ce village, on s’y sentait bien malgré la pluie, et ces dernières images reflètent bien cet état d’esprit…

Une réflexion au sujet de « Martel, la belle inconnue sous la pluie »

  1. Bonjour Esther.
    Comme tu le dis pour ta millième visite chronophage le blog mais que de belles balades malgré la pluie. Très bien vu cette vitrine le premier jet était le bon la composition el cadrage tout tombe à pic.
    Bonne continuation.

    1. Merci, Amor, tes cartes postales me font plaisir ! cette vitrine manque un peu de netteté, je l’ai recadré un peu, mais je l’aime beaucoup, je n’arrive pas à expliquer pourquoi…

    1. Merci, il fallait bien trouver des couleurs, vu le temps ! et oui, je l’aime bien la « boulangerie » (qui était un restaurant, mais ça n’est pas évident au premier abord, il est vrai)

Laisser un commentaire