Interlude automnal… interrompu

Publié le Publié dans Blog

Hier soir, je rédigeais tranquillement un article sur mon blog, je triais et éditais mes photos, une de mes activités favorites quand je ne suis pas dans la rue l’appareil photo à la main. Pour changer un peu de notre séjour Parisien, je choisissais quelques prises d’une balade automnale de début novembre, quand le soleil encore chaud nous faisait vivre un remake d’été indien tardif.

collage d'automne

Un peu après minuit, l’article presque terminé, j’allume la télé sur BFM, juste pour avoir un petit aperçu des news, avant de rejoindre les bras de Morphée (lui, il est toujours là 😉 )

Et là, stupeur et tremblements, je découvre atterrée que la bête immonde a encore frappé, et que cette fois, elle s’est déchaînée en une orgie terrible. Des attentats terroristes simultanés dans plusieurs endroits de la capitale, plus de 100 morts, des blessés, et les commentaires des reporters qui tournent en boucle.

Sous le choc, on ne veut pas y croire (c’est normal, ce sont les deux premières étapes du deuil). J’ai même cru à un « faux » documentaire catastrophe. Mais non. La colère et la tristesse immense suivent, et les images qui vous poursuivent, même une fois la télé éteinte…

Ce matin, c’est l’acceptation que c’est bien la réalité qui est transformée. Nous somme un peuple râleur, agaçant, chauvin, toujours prêt à la discussion enflammée mais pour ensuite prendre un verre ensemble. Nous ne connaissons plus la guerre de près, heureusement, depuis plus de 60 ans, et malgré les petits et les grands soucis, nous vivons en paix, nous apprécions les bonnes et belles choses, nous nous sentons à l’abri. Plus maintenant.

La première faille est arrivée en janvier dernier. Quand je pense que certains, heureusement peu nombreux,  disaient : oui, c’est terrible, l’attentat de Charlie, mais quand même, ils n’ont pas été très respectueux… et hier soir, tous ces gens, au concert, aux terrasses des cafés, qu’avaient-ils fait, si ce n’est aimer la vie ?

Des drapeaux français fleurissent partout sur les réseaux sociaux, des témoignages de compassion du monde entier nous parviennent, qui font du bien et nous rassurent quand même un peu sur notre humanité, encore largement partagée.

Alors, oui, malgré le choc, il faut continuer à vivre, à partager et à profiter des belles et bonnes choses et à faire ce qu’on aime. Et éviter de regarder les infos en boucle.

Je n’écrirais rien de plus, mon article d’hier sur les couleurs de l’automne se résumera aux quelques photos qui suivent, et je pense très fort aux victimes de ce terrible soir…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une ode à la vie, c’est tellement meilleur pour la santé que d’étouffer de haine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

16 réflexions au sujet de « Interlude automnal… interrompu »

    1. J’ai bien cherché car ça me disait quelque chose (des raviolis aux fruits de mer ?!) mais non, ce n’est pas Royan, mais RoyanS dans le Dauphiné, pas la porte à côté… ça doit être bon quand même. Quand je disais qu’on aimait les bonnes choses… continuons.

  1. It is a terrible tragedy. You feel so many emotions when something like this happens. Your nature photos are beautiful and it’s a way to see and appreciate the small things in life that bring some kind of peace.

  2. Très jolie série sur l’automne ! Que de belles couleurs, de belles associations, de jolies fleurs aussi ! Merci pour ton petit mot sur ces événements tragiques. 🙂

  3. Esther, all our hearts drop, but we cannot allow these terrorists who who hide behind Islam, because these are not Muslims. My heart goes out to all those people who have lost.

    What is so nice to see is such a gentle post, showing the beauty of our planet. I really love your shot of the purple flowers, with such a beautiful sparkling bokeh.

  4. Douces et chaudes couleurs des feuilles de l’automne comme tu le décris mais tristement tâchées de ce rouge si froid…continuons d’ apprécier ce que tu aimes immortaliser à travers ces belles photos. bises ma baroudeuse!

    1. Merci Martine… j’ai eu un petit doute sur ton identité, mais à baroudeuse, baroudeuse et demi 😉
      Merci de ton gentil commentaire, ça me touche. On est tous triste, mais on se doit d’aimer encore plus la vie, et notre mode de vie. On continuera aussi d’aimer découvrir le monde et d’y trouver des tonnes de jolies choses. Bises ma lointaine amie de voyage.

Laisser un commentaire