Inspiration ? retour de plage

Publié le Publié dans balades d'été, Uncategorized

retourdeplage000114 juillet. Le beau temps est de retour après une longue journée de pluie toute grise. Balade du matin en vélo, je cherche l’inspiration, mais il y a des moments, elle ne vient pas. J’ai l’impression d’avoir déjà tout vu, tout capté. C’est normal, docteur ? Pas grave, je m’y remettrai plus tard…

Après une journée de farniente, l’index me démange de nouveau, la lumière de fin d’après-midi donne envie de trouver le bon sujet…

Ce soir, les touristes quittent tardivement la plage et certains s’installent déjà le long du front de mer, où sera tiré le feu d’artifice… eh, faudrait pas perdre sa place ! ils ont au moins 4h à attendre, mais bon, avec le soleil qui descent doucement à l’horizon, il y a pire comme point de vue.

Ils sont tous très occupés, et je me sens prête à viser, même si l’appréhension de me faire repérer est toujours un peu là.

retourdeplage0004
Ne te retourne pas, on est repérés !
Tiens, des "collègues" !
Tiens, des « collègues » !
Devoirs de plage
Devoirs de plage
Seuls au monde
Seuls au monde
En équilibre
En équilibre
Un banc bien rempli
Un banc bien rempli

Deux couples, deux chiens, tout ça sur un banc, c’est convivial, non ?!

retourdeplage0010
Un look d’enfer

… ça aurait été dommage de désaturer…

Pour finir mon petit tour de plage, je vous laisse imaginer ce qui arrive à ce beau jeune homme…

Dans ses pensées...
Dans ses pensées…

Je suis rentrée bien plus satisfaite que ce matin, j’avais retrouvé l’inspiration !!

C’est bizarre, parfois, malgré l’oeil à l’affut, rien ne semble interessant, et soudain, sans savoir pourquoi, ça vient… ça vous arrive aussi, la panne ?!

Une réflexion au sujet de « Inspiration ? retour de plage »

  1. la difficulté lorsque l’on ne se sent pas à l’aise avec les clichés de rue, c’est le flou, le cadrage « à peu près » on peut faire avec, recadrer…mais le flou , c’est une autre histoire….
    joli l’angle de vue des deux personnages en « vertige controlé » !

  2. C’est vrai Isabelle, mais il n’y a que la pratique prour se sentir plus à l’aise, quand on se rend compte qu’on ne risque pas grand chose… ça apporte même confiance en soi (enfin, c’est ce que je ressens au fil des mois) alors tant pis si au départ les photos ne sont pas assez bien cadrées, ça vient avec le temps… pour le flou de bougé, ça passe à la poubelle virtuelle 😉
    Pour les deux filles de vertige contrôlé, j’aimais bien les « croisillons » qui rythment la photo, j’ai pris le temps de me poser et j’ai attendu le moment où elles étaient en même temps dans le cadre…

    1. Bonjour.
      Un bonne petite ballade bien fructueuse. C’est varié et intéressant. Mon souci c’est souvent la cadrage soit avec des sujets qui bougent ou des éléments parasites. Tu as raison de « faire les bancs » au moins là ces deux problèmes sont absents. Très bonne les deux filles en l’air avec une symétrie et les structures et le jeune homme en réflexion.
      Bye
      Amor.

  3. Merci Amor. C’est vrai, pas facile de trouver pile le bon moment, c’est ce qui fait l’interêt d’une photo. Parfois, je vois des photos de rue et je me dis : oui, et alors ? ce sont des gens qui passent, mais quoi de plus ? et je ne parle pas des tiennes, tu le sais 😉
    J’aime bien l’expression du jeune homme, ça me fait penser à une ambiance de film des années 60…
    A bientôt

    1. Oui, j’ai la même réflexion sur les photos de rue, certaine me semble vide un portrait dans la rue sans plus. Il faut à mon sens du contexte ou du sens ou de l’humour ou un décalage; c’est plus rare, ton beau jeune homme quittant la plage, les mains dans les poches plongés dans ses pensées il y a matière à…
      Bye.
      Amor.

Laisser un commentaire