I love Royan, juillet 2014

Publié le Publié dans Concours

 Ma participation, en juin dernier, au concours photo du blog « I love Royan » sur le site « envies de Royan »  http://www.royan-blog.com/iloveroyan/ ayant été un succès ;-), j’ai eu envie de prolonger le défi : poster une photo chaque mois jusqu’en septembre 2014 parmi d’autres participants et tenter de gagner la première place.

Qu’est-ce que je gagne ? un tirage Poster 40*60 ( c’est ce qui m’intéresse le plus !) un livre « Pontaillac, Histoire d’une Conche de Royan » (pas le livre du siècle, mais pourquoi pas ?), et à la fin du concours, un tirage au sort aura lieu parmi l’ensemble des participants en Novembre prochain : un week-end pour 2 personnes à l’hôtel 4 étoiles Cordouan Thalasso.

Ça, c’est le gros lot, et ça vaut autant pour les participants qui postent une photo que pour les votants, ce qui motive un peu les troupes !! 

Bref, il fallait donc renouveler le sujet, tout en restant dans le thème Royan… en juin, j’ai vu quelques belles photos mais qui s’éloignaient un peu du sujet, et ça me semble la moindre des choses que de poster une photo qui puisse illustrer le slogan « I love Royan ».

Après la lumière du soir, voire de la nuit à peine tombée de ma première participation :

Royan en ombre chinoise
Royan en ombre chinoise

 j’ai eu envie d’aller capter ce qui fait la particularité de la plage de la Grande Conche : ses tentes rayées, qui sont installées début juillet chaque année, et qui donnent vraiment le top départ des vacances estivales.

Mais ce sujet est un grand classique, et je me suis dit que pour le rendre un peu original, j’allais le traiter en noir et blanc, alors que justement la marque de fabrique de ces cabanes de plage éphémères, c’est le bleu et blanc…

Après, il fallait trouver la bonne heure pour l’orientation du soleil, la bonne météo, puis le bon angle…

Pour avoir arpenté très souvent le front de mer, à toutes les heures, je sais à peu près ou en est le soleil en fin d’après midi… il se couche au dessus de l’église Notre Dame, et un peu avant il donne une jolie couleur dorée à la plage et aux maisons du boulevard Frédéric Garnier…

J’y suis donc allée en sortant du boulot un après midi de la première semaine de juillet. Le temps était chaud, lourd, avec quelques nuages bien moutonneux au dessus de la plage. Tous les touristes  « juillettistes »  n’étaient pas arrivés, et le petit vent chaud en avait déjà fait partir quelques uns. Parfait pour prendre des photos sans marcher sur les serviettes des baigneurs !

Comme toujours, quand je sors mon appareil, je suis si concentrée sur mes prises de vue que j’en oublie mon environnement. Je ne fais plus attention à ce que pourrait penser les gens, du genre : « mais que ou qui prend-elle en photo ? »

Le zoom 18-200 me facilite le travail, je peux parfois inclure des personnages dans le cadre tout en restant discrète…

Je me suis donc un peu échauffée : au début de chaque sortie photo, il faut retrouver « l’oeil photographique », trouver le bon angle, la bonne lumière, le bon cadrage, la bonne ouverture pour la bonne profondeur de champ. En général les premières photos sont comme un « brouillon », puis les bons clichés arrivent (enfin, en principe !!) et enfin à force de tourner autour du sujet, je finis par l’épuiser et les prises deviennent moins intéressantes.

Voilà le contexte. Et les photos suivent (cliquez dessus pour agrandir l’image) :

échauffement en couleur               IMGP1872

Échauffement en couleurs sur les transats, puis demi-tour du côté de l’alignement des toiles en direction de Saint-Georges de Didonne, avec ce curieux qui passe au bon moment !

 

IMGP1878

IMGP1884

Je n’ai pas pu m’empêcher de prendre ces deux-là à travers le cadre des haubans d’une tente… puis un bokeh sur un cendrier « très Royan » (le bokeh est trop prononcé pour illustrer le concours, et un verre à cocktail plutôt qu’un cendrier serait plus approprié…)

 

IMGP1894
les toiles et Notre Dame

 

 

 

 

 

Je change de point de vue et je repère aussi un alignement de tentes que je vais utiliser comme fil directeur… il faut ensuite trouver le meilleur angle pour retranscrire la perspective et la répétition comme à l’infini des rayures, et des formes. Le vent est mon ami, tant qu’il n’est pas trop fort (le capteur n’aime pas du tout les grains de sable !!) pour gonfler les toiles juste comme il faut et donner du mouvement à la photo.

Motifs
Motifs

Ces rayures sont quasi hypnotisantes… cet angle me plait bien, et si je ne l’utilise pas pour le concours, elle fera un choix possible pour le thème de cette semaine sur l’un de mes groupes flickr : « motifs »

 

IMGP1893 - Copie
Les toiles de Royan

Après avoir hésité, et l’avoir soumis parmi quelques autres à mes amis de facebook et de flickr,  je me décide à poster celle-ci pour le concours. Il  vaut mieux ne pas attendre : plus tôt on poste, plus on a de chance de réunir le plus de votes !! je vais devoir refaire le tour de mes contacts pour qu’ils n’oublient pas de voter… chacun est d’ailleurs libre de choisir une autre proposition, voire plusieurs : les photos sont anonymes (heureusement!) et les votes aussi.

Quelques jours plus tard, après un démarrage difficile, j’ai retrouvé la première place 😉 Mais on est encore loin de la fin du mois!  Après tout, participer est déjà important, car ça permet de se redonner de l’inspiration, de s’obliger à se tenir au sujet, à se renouveler… et donc à pratiquer, ce qui me semble l’essentiel pour progresser.

3 réflexions au sujet de « I love Royan, juillet 2014 »

Laisser un commentaire