Des halles au Palais-Royal, partie 2

Publié le Publié dans balades d'été, Paris

Après une matinée près autour des halles et du Centre Pompidou (partie 1) Amor et moi avons partagé une balade photographique dans le quartier du Palais-Royal, dans le 1er arrondissement.

Sous les arbres du Parc du Palais
Sous les arbres du Parc du Palais

 

 

Nous somme partis de l’église Saint-Eustache, celle que l’on voit désormais très bien lorsqu’on est sous la canopée des Halles. Il faut avouer que c’est plus la température à 35° qui nous a fait entrer dans l’édifice que nos convictions religieuses (enfin, en ce qui me concerne 🙂 )… Un havre de paix cependant dans ce quartier où les travaux se poursuivent pour terminer le chantier des Halles.

L’intérieur est de style gothique flamboyant, avec une hauteur de nef impressionnante.

Saint-Eustache
Nef élevée

 

Le passage Véro-Dodat

La balade se poursuit en passant devant la Bourse du Commerce, et en longeant la rue Jean-Jacques Rousseau dans laquelle débute le passage Véro-Dodat. Un drôle de nom, celui des deux investisseurs qui ont fait édifier cette galerie, Véro le charcutier et Dodat le financier, en 1826. Aujourd’hui les boutiques sont peu nombreuses, chics ou très anciennes, mais le passage, avec son carrelage noir et blanc en diagonale donne une illusion de grande profondeur.

Galerie (presque) d'époque
Galerie (presque) d’époque

 

 

Assortie au carrelage
Assortie au carrelage

Nous avons tous les deux repéré cette jeune fille qui était bien assortie au décor, mais Amor a su se placer mieux que moi, et j’espère qu’il a pu réussir sa photo, j’attends de voir 😉

Les colonnes de Buren

Quelques rues plus loin, nous arrivons dans la cour du Palais-Royal et ses colonnes de Buren. C’est amusant de constater comme cette oeuvre très controversée à sa création en 1986, s’intègre maintenant totalement dans son cadre très classique. A lire un article assez drôle dans le Figaro histoire, qui après avoir « exécré » le projet artistique, finit par reconnaître qu’il admire ces « ruines antiques modernes ».

III III III
III III III

En tout cas, c’est un vrai terrain de jeu pour photographe, ces colonnes graphiques qui s’alignent en diagonales parfaites, et en correspondance avec les rideaux à rayures de la façade du Palais-Royal.

Il parait que le lieu est souvent investi par les gamins à la sortie des écoles. A cette heure là, c’était assez calme, nous n’avions plus qu’à attendre le passant en tenue rayée, ce qui arrive plus fréquemment que l’on ne le croit…

 

Rayures Buren
Rayures Buren

Tout autour de la cour carré, des galeries très symétriques n’attendent que le passant, ou la passante, entre ombre et lumière. Quelques jours plus tôt, j’avais vu la photo de Ben prise à cet endroit, que j’avais beaucoup aimé. N’hésitez pas à aller voir sa galerie flickr, il s’est lancé dans des séries très réussies. Nous sommes passés dans les mêmes lieux le même jour sans le savoir, le monde est petit.

 

Galerie Royale
Galerie Royale

De l’autre côté de la galerie, les sphérades, la fontaine-sculpture de Pol Bury, brillent de mille feux au soleil. J’ai hésité entre la version couleur en noir et blanc, aussi vous aurez droit aux deux.

Du jardin du Palais-Royal à la galerie Vivienne

On rejoint ensuite le jardin du palais-Royal, tout en lignes austères mais élégantes…

Paillettes de lumières
Paillettes de lumières

 

Ombres
Sous les tilleuls

Après une pause à l’ombre, nous repartons vers la galerie Vivienne, près de la BNF, traversant un quartier où sont installés des boutiques et restaurants japonais.

BnF
BnF

 

Nous terminons la balade par une bière fraîche bien méritée dans ce restaurant étonnant, la « néobrasserie » Daroco, 6 rue Vivienne dans le 2ème arrondissement. Le plafond tout en miroir offre des perspectives « renversantes ».

à l'envers à l'endroit
à l’envers à l’endroit

 

Sans dessus dessous
Sans dessus dessous

L’après-midi se termine. Sur le chemin du retour, je n’ai pu m’empêcher de faire une pause rapide autour de la bibliothèque Mitterrand…

J’aurais aimé m’y attarder un peu plus, mais on m’attendait en soirée.

Bien encadrés
Bien encadrés

 

Merci à mon guide parisien pour cette jolie balade, malgré la chaleur étouffante. Je reviendrai volontiers dans les quartiers visités ce jour-là, il y a de quoi faire côté photo…

 

11 réflexions au sujet de « Des halles au Palais-Royal, partie 2 »

  1. Merci Esther pour cette balade parisienne dans ce quartier que j’ai beaucoup fréquenté photographiquement ces derniers temps. Pour une fois je poste un commentaire sur ton blog pour te remercier de ta référence à mes photos et mes séries (j’alterne les semaines entre les photos de rue du Photingo et les séries du championnat de france qui touche bientôt a sa fin). Ma préférée est bizarement celle du fumeur du restaurant Sapporo qui est resté au chaud sur mon disque dur avec ses couleurs orangées.
    J’espère à la prochaine à l’occasion pour chasser les pigeons ou les passants…

    1. Merci de ton commentaire, Ben. Tu fais un sacré boulot photographique en ce moment, j’espère qu’une de tes séries sera retenue pour le championnat de France, qui sera présenté au salon de la photo, n’est-ce pas ? si je peux j’essaierai d’y aller… Tu as aussi vu le fumeur Japonais ? incroyable, tu devais nous suivre ou nous précéder de près ! ou bien, il est souvent devant son restaurant 😉
      Ce sera avec plaisir de te rencontrer pour une balade photographique. La prochaine fois que je vais à Paris, je préviens mes amis photographes et on se fait une virée !!

  2. De belles inspirations Esther lors de cette ballade. J’ai un faible pour tes images en N&B et surtout celle de la japonaise entrain de s’éventer. je trouve excellente ta capture à l’envers à l’endroit on ne sait plus où donner de la tête 😉 .

    1. Merci Pascal. J’ai vu aussi les commentaires sur les photos de la galerie, et à ma grande surprise, elles sont en grand format, en plein centre de l’écran, je ne savais pas qu’on pouvait les ouvrir ainsi…

      1. Oui, pour les séries tu as dû réaliser une galerie d’images qui s’ouvrent sous forme de slider avec accès aux commentaires et partage également.
        C’était assez pratique pour laisser mon ressenti sur les images qui ont particulièrement attiré mon attention.
        Bonne soirée…

  3. I really like the first photo of the two people under the tree. The composition and lighting is just beautiful

    The hallway pictures were nice as well, especially the picture where you really got to see the black and white pattern of the tiles. It made it seem like it went on forever.

    All around, a fantastic set of pictures. It’s making me want to start taking pictures again, which I haven’t wanted to do for a while.

  4. De très beaux noirs et blancs !

    Je ne suis jamais rentrée dans St-Eustache, j’aurai du, c’est super grand !

    Jolie « assortie au carrelage », bien vu ! 🙂

    Je ne connais pas du tout le Daroco, mais le plafond est sublime ! Ah, Amor s’est caché sous la lampe le malin ! :p

    Pour les sphérades, je préfère la noir et blanc.

    La dame qui s’évente, c’est d’un autre temps, ça a du charme ! 🙂

    1. Une balade à faire, c’est sur.. le Daroco, c’est un peu cher, (après tout, ce n’est pas un quartier de pauvres 😉 ) mais pour un verre, ça va, et le décor est super intéressant. La dame à l’éventail était couleur locale, je l’ai trouvé bien élégante et encadrée…

  5. Une bien belle promenade très bien mise en image.
    C’est incroyable que Ben ait pris également le japonais comme quoi même dans une ville aussi grande on finit par se marcher sur les pieds.
    J’aime beaucoup la japonaise et le couple à la BNF.
    Tu as superbement mis en scène les personnages dans le jardin du Palais Royal.
    paillettes de lumière, galerie royale simples et très bien faites.
    Je ne m’étais jamais vu du dessus, on est pas mal dommage la lampe.
    La pause rapide à la BNF a donné une photo intéressante c’est un bon lieu aussi.
    Mes photos sont moyennes je dirais, j’étais pas très concentré, j’en posterai au fil de l’eau.

    1. Merci pour la balade. Pour toi, c’est du connu, voire du banal, ce n’est pas étonnant que tu ne sois pas complètement satisfait des photos prises à cette occasion, même si on est toujours très (trop) critique sur ses propres images… on ne peut pas tout faire, bavarder, faire le guide, et prendre plein de photos ! pour moi, c’était important que j’essaie de prendre quelques vues, car je sais que je n’aurais plus l’occasion d’y revenir avant plusieurs mois…
      J’ai vu la photo de Ben, plus réussie que la mienne, et elle a été prise en juillet en fait. Il a ses habitudes, le restaurateur…

Laisser un commentaire