Fan Ho, la lumière de Hong Kong

Publié le Publié dans Citations de photographes

Fan Ho, le photographe du Hong Kong des années 50 et 60 nous a quittés. Il y a un bon moment que je voulais vous parler de ce photographe dont j’ai découvert le magnifique travail il y a une petite année, au hasard d’une balade sur le net, sur un site qui ne parlait pas à priori de photographie, Mr Mondialisation

Et puis, je me suis dis que j’aurais bien le temps, que j’attendrai l’occasion d’une exposition… hélas, c’est son récent décès, le 19 juin 2016, qui me donne l’occasion de vous montrer les premières photographies qui m’ont éblouies, et qui restent en ma mémoire, comme celles d’un Elliott Erwitt, ou d’un HCB, dans un genre un peu différent.

FAN HO 08AUG14 NS PHOTO9 08-Fan Ho-DifferentDirections.jp
Fan Ho- Different Directions

Citation :

« une bonne photo ne consiste pas uniquement en une bonne connaissance des techniques de base, certes nécessaires. La différence se fera au niveau du cœur, de ce que vous mettrez dans votre œuvre, de votre recherche à faire quelque chose d’exceptionnel.

street-photography-hong-kong-memoir-fan-ho-101
Fan Ho –  Hong Kong

Fan Ho est né en 1932, et il a commencé dès l’âge de 14 ans à photographier son environnement, à Shanghai d’abord, puis à Hong Kong à partir de 1949. Ce n’est pas seulement un témoignage de la vie quotidienne au cœur de cette ville qui n’est pas encore une immense métropole moderne, c’est aussi un sublime travail sur la lumière et les ombres, servi par une composition toujours au cordeau. Il travaille très tôt le matin, ou au crépuscule, quand les ombres s’allongent, il choisit son décor et attend le personnage qui composera la scène… Autodidacte, il s’inspire des livres d’art et du cinéma.

FAN HO 08AUG14 NS PHOTO8 07-Fan Ho-Her Study.jpg
Fan Ho-Her Study

Je trouve aussi qu’il utilise des points de vue intéressants, en plongée ou contre-plongée, qui donnent toute sa force à une image tout en contrastes subtils.

173_0058

Pour la petite histoire, alors qu’il est un étudiant brillant, il souffre de fortes migraines, qu’il parvient à calmer lors de longues balades dans les rues. Il s’arme de son Rolleiflex pour ne pas s’ennuyer. Il participe à un concours, reçoit des encouragements et décide d’utiliser la photographie plutôt que l’écriture pour raconter des histoires. Il ne pense cependant pas pouvoir vivre de son art et devient acteur et réalisateur dans les années 60, rencontrant un certain succès, sans pour autant abandonner la photographie, dont il dit que c’est sa passion.

Il en a d’ailleurs tiré une reconnaissance internationale, et son oeuvre figure dans les collections de plusieurs musées, à Hong Kong, San Francisco, Melbourne, Cleveland, et aussi à la  Bibliothèque nationale de France. Il a gagné de très nombreux prix pendant sa longue carrière.

street-photography-hong-kong-memoir-fan-ho-301
Fan Ho Approaching shadow

 

FAN HO 08AUG14 NS PHOTO12 HongKongVenice.jpg
FAN HO – Hong Kong Venice

A la fin de sa vie, ne pouvant plus continuer d’arpenter les rues, il retravaille ses anciens négatifs, et réalise des montages oniriques.

FAN HO 08AUG14 NS PHOTO15 ShatteredAlley.jpg
Fan Ho – ShatteredAlley

 

Comme je le fais à chaque photographe que je découvre, je m’en vais voir dans mon propre stock de photos si je n’y retrouve pas cette inspiration, toute très modeste proportion gardée, évidemment !

Nantes, avril 2016
Nantes, avril 2016
Diagonales
A la croisée des chemins –  Royan juin 2016

On trouve les photographies de Fan Ho, ainsi que ses livres sur le site fanhophotography.com 

FAN HO 08AUG14 NS PHOTO5 04-Fan Ho-Private.jpg
Fan Ho-Private

Je me suis aidée pour ce petit article de quelques sites dont : lefrancq.be/photo-club-de-mons, dont la biographie est très complète, actuphoto, phototrend et  « 25 photos au cœur de Hong Kong des années 50 vu par Fan Ho » article dans lequel j’ai pioché ces quelques superbes images.

9 réflexions au sujet de « Fan Ho, la lumière de Hong Kong »

  1. J’avais déjà croisé une de ces photos où plutôt belles œuvres photographiques. Tout ce que j’aime en photo: jouer avec les ombres et la lumière. Merci pour ce partage. Ta sélection d’images est très touchante.
    J’avais déjà pu apprécier ton cliché « avril 2016 » il me semble.

    1. j’ai appris le décès de ce grand de la photographie ce soir, et j’ai écrit ce billet dans la foulée, depuis le temps que je n’avais mis de photographe à la une, ça s’imposait.

  2. C’est une découverte, je ne connaissais pas du tout. Il y a pas mal de clichés forts, de belles ombres bien tranchées, de beaux contrastes et puis comme ça a plus de 50 ans maintenant, ça a en plus une valeur historique, ça nous permet de voir cette ville autrement.
    Pour tes photos, j’aime bien « à la croisée des chemins », belles ombres tranchées, très graphique !

    1. Contente de te l’avoir fait découvrir. Comme pour Pascal, dont j’étais sure qu’il allait aimer le travail sur la lumière, je me doutais que tu aimerais les contrastes et le côté graphique de certains clichés. Merci pour la croisée des chemins (titre inspiré par Amor !)

  3. Bravo pour ta réactivité.
    Comme Anne je ne connaissais pas cet artiste. Je l’ai découvert à sa mort dans actuphoto (très bon site).
    J’aime beaucoup les formats verticaux où le regard descend de haut en bas en s’accrochant aux détails.
    J’adore celle du bateau voguant entre les ombres magnifique.
    La photo montage est pas mal non plus.

    1. Merci Amor. J’avais tenté d’écrire un article il y a quelque temps, puis j’ai laissé tombé, car d’autres sites et blogs en avaient déjà parlé. Mais en apprenant son décès, je me suis dis qu’il fallait m’y atteler, et l’article est sorti tout seul (ce qui n’est pas toujours le cas !)
      Oui, actuphoto est toujours intéressant à consulter.
      Tu as raison de remarquer les formats verticaux : moi qui préfère en général les formats « paysage », je trouve que pour ces photos, cela s’y prête extrêmement bien.
      Pour les photos montage, je suis moins fan, je trouve que les premières photographies sont déjà si riches… mais ça vaut quand même le coup de les observer sur le site fanhophotography.com
      Le livre « Fan Ho- Hong Kong Yesterday » me ferait un joli cadeau de Noël 😉

  4. Belle découverte pour ma part ! J’adore la façon dont il joue avec les ombres, en particulier sur « Approaching shadow » qui en plus est très graphique
    Concernant tes propres prises de vues, j’aime beaucoup ta photo prise à Nantes ! Quant à l’autre je ne me souviens pas l’avoir déjà vue Très bien capté ! J’aime beaucoup le graphisme évidemment

    1. Merci Lounamai. La photo « à la croisée des chemins » est toute récente, je l’ai utilisée pour le sujet « diagonales » de Photingo 2. J’ai un peu lâché l’affaire ces derniers temps, et ma carte ne se remplit pas vite 😉

Laisser un commentaire