De wordpress.com à WordPress.org ?

Publié le Publié dans Blog

Ce blog est d’abord une vitrine pour vous présenter mes photos, mes découvertes photographiques en tout genre, mes projets, et des escapades en France ou à l’étranger qui m’ont plu. Alors pourquoi ce titre ?

Inspirés
Inspirés

Ceux qui me suivent depuis un peu plus d’un an maintenant savent que j’ai démarré le blog « Just a Look » en 2014 sans aucune connaissance technique sur la création et la gestion d’un site web. Pourtant, grâce à WordPress, j’ai réussi à vous faire partager mes coups de cœur et mes photos.

Et puis j’ai eu la révélation !

J’ai compris il y a peu de temps (oui, je sais, je suis un peu à la traîne !) que mon blog tournait sur wordpress.com et non pas wordpress.org. Ah bon ?on me l’aurait caché ?! Et en quoi c’est important ?

Afficher l'image d'origine

Je ne vais pas vous faire un comparatif exhaustif, car d’autres l’ont déjà fait avant moi, et je me réfère à l’excellent article et vidéo « Comment migrer un blog wordpress.com vers un blog wordpress.org » de Noémi du site UN BLOG UNE FILLE .

Son article date de 2013, vous voyez comme je suis à la page 😉 mais je remercie Noémi à genoux (bon, pas à genoux, mais presque) de m’avoir ouvert les yeux et facilité la tache.

Pour faire simple, migrer de worpress.com à wordpress.org, c’est un peu comme si vous passiez d’un APN compact tout automatique à un reflex en mode manuel. On peut faire de belles photos et s’amuser avec un appareil photo tout simple, mais on aura beaucoup plus de possibilités et la maîtrise des réglages avec un reflex (ou un hybride).  Cela dit, il faut un temps d’adaptation pour apprendre à bien s’en servir.

Ce qui m’a incité à passer le pas, c’est que je commençais à être un peu à l’étroit dans la configuration du blog, je manquais de place dans l’espace média, je voulais aussi améliorer la présentation du blog en choisissant et en personnalisant un nouveau thème.

WordPress.com permet quand même de changer de thème, on en trouve des gratuits ou des payants, et j’en ai testé quelques-uns dont twenty-sixteen. Mais je n’en étais pas complètement satisfaite. Et impossible d’avoir accès à d’autres thèmes, plus élaborés, car ils n’étaient pas compatible avec wordpress.com.

Une autre des limitations majeures de wordpress.com, c’est l’impossibilité d’ajouter des « extensions » ou plugin. Par exemple, je ne pouvais pas ouvrir une photo en grand tout en restant sur la même page, et ça devenait très agaçant. Il existe un plugin « LightBox » pour ça. Ce n’est qu’une des multiples extensions en tout genre qui permettent d’étendre les fonctionnalités du site.

Donc, ne restait plus qu’à se plonger dans le grand bain !

de l'air !
Le grand bain ? encore loin !

A partir de là, si vous connaissez la procédure, ou si vous vous en fichez, je vous conseille de passer votre chemin, et d’aller plutôt vous balader sur mes articles de New York, Lisbonne, ou ailleurs, ça sera certainement plus agréable !

Si malgré tout ça vous intéresse, je vous propose à ma façon, sans jargon ou presque, un petit récapitulatif de mon expérience, juste histoire de vous donner une idée de l’ensemble des manipulations à effectuer. Ce n’est pas un tuto, des spécialistes sur différents sites le font parfaitement et je les remercie d’ailleurs de m’avoir guidée dans ce qui m’apparaissait au début comme une jungle.

Parmi d’autres, je ne remercierai jamais assez  le site wpmarmite.com  et ses articles lumineux ! dont celui sur ce qu’est un hébergeur, et celui sur l’installation d’un site en 6 étapes.

Des lueurs dans l'obscurité !
Des lueurs dans l’obscurité !
  1. Exporter son blog pour le sauvegarder

Avant toute chose, il faut sauvegarder et exporter son précieux blog vers son ordinateur. Depuis le tableau de bord du blog : clic sur outils-exporter-tout le contenu-télécharger le fichier d’export). J’ai placé ce fichier dans mes documents , dans un dossier « blog » ou je rassemble tout ce qui a trait à ce sujet. Mais il peut rester sur le bureau si ça vous dit. L’important c’est de pouvoir le retrouver facilement plus tard.

Je constate que mon ancien blog est en réalité composé de 3 longs fichiers, car j’ai quand même plus de 100 articles, des centaines de photos et de commentaires. Et ça n’est pas sans importance pour la suite…

  1. Créer son site WordPress

Ensuite, il va falloir installer un site WordPress, un vrai !  (parce que wordpress.com tout en un, on oublie, OK ?!)

WordPress logo

En gros, pour un site, il vous faut : un nom de domaine, un hébergeur, une base de données, un téléchargement de la version la plus récente de WordPress, un « client FTP » mais aussi de la patience, de la concentration, un café ou une verveine, un efferalgan, une copine blogueuse plus expérimentée, des encouragements et de la persévérance !

Bon, si j’y arrive, je vous assure que c’est faisable 😉

  • Un nom de domaine 

C’est le nom de votre blog. Très important. Quand j’ai commencé ce blog en 2014, je l’ai appelé Just a look, mais mon nom de domaine était « estherfr17.wordpress.com ». Bizarre et trop compliqué, mais c’est parce que justalook.wordpress.com  était déjà pris. J’aurais pu juste changer de nom de domaine sur wordpress.com, mais c’était payant. Pas très cher, mais ajouté à d’autres options, ça pouvait commencer à chiffrer. Alors autant migrer vers wordpress.org.

Il me fallait un nom plus facile à retenir qu’estherfr17 (on dirait un nom de forum, c’était bien nul quand même !) Je suis allée voir sur Google si « justalook », avec d’autres extentions (.com, .fr etc.), n’était pas déjà pris, et j’ai pu vérifié que justalook.net était libre, ce que m’a confirmé mon hébergeur.

  • Un hébergeur 

Pour moi, qui travaille dans le social, un hébergeur, c’est quelqu’un qui met à votre disposition une chambre ou un appartement ! Pour un site web (ou un blog) un hébergeur, c’est « une entreprise qui stocke les fichiers constituant votre site ainsi que la base de données qui lui est associée afin que votre site soit visible et accessible au public à tout moment ».

Il existe des dizaines d’hébergeurs. Je me suis tournée vers OVH parce que c’est l’un des plus connus, et que certains de mes amis blogueurs l’utilisent. Je me suis dit que ce serait une bonne idée de pouvoir échanger avec eux si j’étais perdue. Mais rien ne vous empêche d’en chercher d’autres.

Il faut donc s’inscrire, et choisir sa formule d’hébergement. Il en existe plusieurs, selon l’importance de votre projet. Pour un petit blog comme le mien, la formule basique, « perso »,  à environ 3.50€ TTC par mois, avec un nom de domaine gratuit me suffit amplement. Et si jamais, je devenais une star du blogging 😉 il serait toujours possible de changer de formule. C’est un peu sur le même principe que les opérateurs téléphoniques.

L’inscription n’est pas bien compliquée il suffit de suivre les instructions. Et de bien conserver les différents mails qui vous seront envoyés à l’issu de la procédure. En effet ils contiennent des identifiants pour différentes démarches qui seront indispensables par la suite. Ce que j’ai découvert en revanche, c’est que l’hébergeur a besoin de 24 à 48h pour finaliser la configuration. En attendant, un lien provisoire vers votre futur site vous est donné, et il mène vers une page indiquant « Site en construction ».

  • Une base de données

Une autre étape incontournable, sinon WorpPress ne peut pas fonctionner. La base de données est le lieu où seront stockées toutes les informations liées à votre site (articles, commentaires, paramêtres, etc.)

Bonne nouvelle : votre hébergeur vous aide à la créer, ouf ! il faut aller dans votre espace client. Sur OVH, cette page s’appelle le manager. A la rubrique Hébergement, cliquez sur le nom de votre site, et aller à « créer une base de données ». Vous y trouverez encore des mots barbares, du style « MYSQL v5.5 ». Même pas peur ! suivez les instructions et ça devrait bien se passer. Un mail vous est envoyé avec des identifiants.

  • Télécharger WordPress 

Ah, ça, si vous l’oubliez, ça va forcément moins bien marcher ! il faut télécharger la dernière version, la « dézipper », et l’installer là où vous la retrouverez facilement sur votre ordi. Moi, je l’ai mis au chaud dans mes documents.

  • Le client FTP 

Mais c’est quoi, ce truc ! c’est un logiciel qu’il faut télécharger, qui permet de communiquer avec les serveurs de l’hébergeur, et d’envoyer vos dossiers en ligne. Je sais, ma définition n’est pas limpide, mais retenez juste que c’est nécessaire. Et arrêtez de vous prendre la tête entre vos mains !

L’un des plus connu, gratuit, est Filezilla. Une fois installé et ouvert sur votre ordinateur, il faudra, pour qu’il se connecte, y entrer vos identifiants fournis par votre hébergeur, puis y installer (dans la bonne zone du logiciel ) les dossiers nécessaires. Cette étape a été la plus délicate pour moi, parce que je n’avais jamais touché à ce logiciel. Il parait que l’interface est assez intuitive. Mouais. Je ne suis pas convaincue. Il faut quand même bien savoir où on placer chaque dossier et fichier, pour qu’ils puissent « s’envoler » en ligne. Je ne rentrerai pas dans le détail, mais repartez voir si besoin wpmarmite , paragraphe 3 : « envoyer wordpress sur le serveur ».

Une fois toutes ces manipulations effectuées, prenez une bière respirez un grand coup, et cliquer sur le nom de domaine provisoire donné par l’hébergeur (qui bosse pour vous de son côté et n’a pas encore fini). Vous tombez sur la page en construction que peut voir le public (je vous jure qu’à ce stade, il n’y a pas un chat ;-)).

Afficher l'image d'origine

Pour me connecter en tant qu’administrateur, j’ajoute /wp/admin/ au nom de domaine, et j’arrive sur une page WordPress  me demandant les identifiants de ma base de données (voir plus haut). OK, OK, je lui donne.

La page suivante me souhaite la bienvenue (c’est déjà plus sympathique), me demande le nom du site, un identifiant (celui qui vous plait), un mot de passe (encore un, je sais 🙁 ), une adresse mail, et un clic sur « installer WordPress ».

Une seconde plus tard, j’ai droit à :« Quel succès ! » (ça, je suis bien d’accord !) et « se connecter ». L’écran de Login habituel arrive ensuite, sur lequel il faut renseigner identifiant et mot de passe choisis à l’étape précédente, et enfin, enfin… j’arrive sur mon tout nouveau site ! youhou !

Afficher l'image d'origine

Après un petit pas de danse, je constate quand même que mon nouveau blog est bien vide.

Il a le même thème, quelques widgets déjà installés… mais reste encore le gros morceau : transférer l’ancien blog sur celui-là.

  1. Importer l’ancien blog vers le nouveau site 

Je reprends les explications de Noémi (voir plus haut) : sur le tableau de bord de mon tout nouveau site, je clique sur outil-installer l’importateur-activer l’extension et lancer l’importation. Il faut choisir le ficher .xlm de l’ancien blog (vous vous souvenez, celui que vous avez exporté sur votre ordi en tout début de procédure), cliquer sur «Envoyer le fichier et l’importer», sélectionnez l’auteur (je laisse en l’état soit Esther FR) puis valider.

C’est parti, ça charge quelques minutes. Mais c’était trop beau pour réussir jusqu’au bout : soudain, apparaît « page web indisponible, connexion interrompue ». Argh !

Je vérifie le résultat sur mon nouveau blog : la moitié des articles est chargée. A ce stade, je repense aux histoires de science-fiction sur la téléportation qui me fascinaient et m’effrayaient quand j’étais gamine : si le processus s’arrête en cours de route, alors on est transporté à moitié ? et on a l’air de quoi, avec des bout de corps en moins ? Ben, là c’est un peu ce qui est arrivé à mon pauvre site. Heureusement, l’ancien blog est toujours en place.

Obstinée, je retente l’importation 24h après. Même interruption au bout de quelques minutes, mais chaque fois, je constate que quelques articles de plus sont téléchargés. Qu’à cela ne tienne, ma méthode est loin d’être orthodoxe, mais au bout de 9 tentatives, les 160 articles, les 11 pages, et les plus de mille commentaires se retrouvent sur mon nouveau site, à la bonne place. J’ai encore du mal à y croire.

Invicible !
Invicible !

Il reste quelques bugs, mais je suis sur la bonne voie. Les diaporamas ne s’ouvrent pas, les liens vers mes articles pointent vers l’ancien blog, mais mon nouveau site commence à ressembler à quelque chose.

Il faut encore que je me choisisse un nouveau thème, quelques plugins, que je prévienne mes abonnés… mais ça progresse !

Avec tout ça, pas eu le temps de sortir prendre des photos, c’est un comble! Je vais m’y remettre. Il va bien falloir alimenter ce blog tout neuf. Et bravo à ceux qui sont allés au bout de ces 2059 mots 🙂

14 réflexions au sujet de « De wordpress.com à WordPress.org ? »

  1. Esther, you took the plunge. The Google Translate helped me get through the article, but only because I know how it works, but have never done an export.

    Yes when setting up a new site it takes a little time to propagate, so looks like things are not working, but they are behind the scene.

    With my hosting I have cPanel. This does the automatic install, so cuts out some of the steps above, and takes away the need for Filezilla. I do use Filezilla though and it is one of those programs that is superb, but free!

    I see your photos are opening the way they used to, and not in a lightbox on the page. Can I recommend the « Responsive Lightbox » Plugin that I use for Justard.com and Fallintostreet.com. It is easy to use and gives so many different options, and it is free.

    I will be following your new adventure as you iron out the issues. You will enjoy it as you learn more, although get frustrated at times.

    1. Thank you Wayne.
      I still have so many things to do ! and some plugins to install. One of the first will be « responsive lightbox » I just had a look at this kind of plugin and there is tons of different « lightbox »…
      Thank you for following me and my adventures!

  2. Félicitations ! Franchement, c’est top que l’essentiel fonctionne bien ! Heureusement que ton importation a finalement marché, peut-être que le tout était trop gros pour se faire en une fois. Maintenant en y repensant, le message d’erreur que tu as eu, je pense vraiment que c’était parce que c’était un trop gros morceau, en fait, il existe des temps de réponse pour les serveurs, et parfois, selon les paramétrages qui ont été mis, à partir d’un certain temps, ça coupe tout court, c’est une sorte de sécurité contre le piratage, car souvent, une requête (la demande que tu fais sur un serveur, dans ce cas, ta demande était d’envoyer un fichier, ta sauvegarde) trop longue, peut être le signe d’une tentative de hacking.

    En tout cas, chapi chapo ! 😀

    1. Merci Anne, pour le commentaire mais surtout pour les différents conseils que tu a pu me donner en « background » !
      Pour la longueur du chargement, je m’en doutais un peu, c’était un gros morceau.
      En tout cas, contente de te retrouver de l’autre côté du miroir !

  3. Salut Esther.
    Bravo d’avoir sauté cette première marche, après tu pourras jouer un peu plus en sautant une autre marche. En rajoutant les plugin tester des thèmes etc…
    Je ne pensais pas qu’ave ton ancien système tu étais aussi contraint.
    Je suis également en rénovation sur mon site je pense que cette semaine je vais être prêt pas de révolution une évolution.
    Je teste le premier commentaire du coup!!!

    1. Merci Amor pour ce premier commentaire. En fait vous avez été tous adorables de me laisser en même temps un premier commentaire 😉 Comme je n’ai pas mis à jour la liste de mes abonnés, tous les commentaires étaient en attente d’approbation ce soir.
      La première marche était la plus haute pour moi, je pense que je vais m’en sortir maintenant avec tous les beaux plugins tout neuf que je vais installer. Il faut quand même faire le tri, et ne choisir que les plus utiles.
      J’attends de voir le résultat de l’évolution de ton blog aussi.

  4. Super !!!! Merci Esther !!! Tu viens de me mâcher le travail que je comptais faire courant 2016 en me disant « ça va être galère …. »
    Je vais profiter de ton retour d’expérience pour m’aider un peu
    Bravo ! C’est bien joué car c’est pas évident de jongler avec tous ces concepts informatiques 🙂

    1. Ah, merci Lounamai ! si ça peux te servir, j’en suis ravie, vraiment. C’est pour ça que j’ai écrit cet article, je voulais essayer de passer des infos en langage simple. Genre « la création de site pour les nuls » ! et je m’inclus bien sur dans les nuls !!

  5. Super tu as tout retrouvé me semble-t-il, les pages sont revenues, j’ai été faire un tour sur NY tout baigne.
    Comme j’ai perdu ma tête je vais la remettre avec ce commentaire.

  6. J’ai beaucoup apprécié la rédaction de ton tutoriel :-). J’ai eu un éclat de rire en voyant les pas de danse de l’ours et j’imaginais la scène…
    Blague à part content que tu aies passé le pas avec succes. Je ne comprends pas tout moi-même en matière de construction de site mais j’ai eu la chance de découvrir qu’avec OVH wordpess était déjà pré installé. J’avais juste à cliquer dessus et hop: le pas de danse 🙂 .
    Par contre tu m’as fait découvrir comment sauvegarder mon blog avec ce fichier xml, c’est cool merci!!!
    Allez hop, je vais me coucher l’esprit tranquille…

  7. Ravie de t’avoir fait sourire, c’était aussi un peu le but 😉 et si ça peut aider, tant mieux… Je les ai trouvé très appropriés ces ours !

Laisser un commentaire