Correspondances-Ombres

Publié le Publié dans Correspondances, Projets et groupes photo

Dans cette nouvelle catégorie : « Correspondances », j’aimerais partager avec vous des diptyques, composés de l’une de mes photos, et d’une photo de l’un ou l’une de mes amis photographes. C’est une idée qui m’est venue après avoir vu les étonnants « collages » de Magda Sz sur google+ (j’espère que le lien fonctionne). Magda fait elle-même de très belles photos de sujets variés, et elle met en musique celles d’autres membres de sa communauté. Certains rapprochements sont vraiment intéressants.

Selon notre brave Wikipédia, un diptyque,  :  (du grec ancien δίπτυχος / díptykhos, deux-pans) est une œuvre de peinture ou de sculpture composée de deux panneaux, fixes ou mobiles, se regardant et dont les sujets se regardent et se complètent l’un l’autre.

Pourquoi ne pas l’appliquer à la photo ?

Il m’arrive parfois de me dire face à une photo repérée sur une galerie flickr ou un blog : tiens, elle me fait penser à la mienne, alors qu’il n’y a pas eu de contact avant, ou elle complèterait bien l’une des miennes. Pas forcément par le sujet, mais par les lignes, couleurs, lumières, ou même sentiments qu’elle dégage…

Dans mon dernier post, l’une des photos a aussi évoqué une correspondance à Amor, et je l’ai découverte plus tard sur flickr.

Cela m’a donné envie de tester ce petit dyptique :

Merci à Amor de m’avoir laissé autorisé ce petit exercice. C’est un premier essai, ça reste perfectible…

Voici les photos d’origine :

La main dans le sac
La main dans le sac. Août 2015 ©amor

Vous pouvez la retrouver sur la galerie d’Amor

Ombres tatouage
Ombres tatouage  août 2015 ©Esther FR

Vous pouvez la retrouver dans cet article : de l’ombre à la lumière

Cela vous intéresse ? si vous trouvez aussi une correspondance entre nos photos, vous qui passez par ici, n’hésitez pas à me le soumettre, soit en commentaire sur cet article, soit par le biais de la page  « contact », en haut à gauche du blog.

P.S. j’avais préparé ce post avant de partir quelques jours à Paris. Entretemps, mon ordinateur a rendu l’âme. J’ai mis en service un vieux portable pour ne pas être totalement déconnectée, mais il me faudra un peu de temps pour éditer les quelques photos de Paris. A bientôt pour la suite.

Une réflexion au sujet de « Correspondances-Ombres »

  1. Bonsoir Esther
    Un bon premier jet qui en appelle d’autres.
    Au final après avoir vu ton association il y a quelque temps et maintenant je trouve qu’il a à la fois une correspondance et une opposition ce qui enrichit ce dyptique.
    Correspondance de lignes et d’ombres mais opposition d’immobilité et de mouvement, de travail et de vacances, d’urbain et de villégiature.
    Finalement ces correspondances ne peuvent-elles pas aussi être mise en opposition?

    1. Bien vu les oppositions, je n’y avais pas pensé, ça donne de nouvelles idées. j’avais surtout vu la correspondance des ombres sur les visages, l’environnement avec des lignes, le noir et blanc contrasté…

  2. Une excellent idée je trouve !! Merci en passant pour le lien vers la page google+ de Magda à laquelle je me suis de suite abonnée …
    La correspondance avec la photo d’Amour match vraiment bien, quelle soit par ses similitudes ou ses contractions 🙂

  3. I really like how you combine photos. I am definitely going to give that a try soon. Right now I am visiting family and only have my laptop with me and it’s just much easier to do that kind of editing on my desktop. I’m sorry to hear about your computer and I can’t wait until you’re back up and running!

  4. Un bel article, c’est surtout le titre qui m’a interpelé. En effet lors de mes sorties photos le fil conducteur sont les ombres et la lumières qui créent une certaine ambiance comme cette sihouette, cette homme sur son balcon.
    De belles images . Bravo Esther

    1. Merci de ton passage Pascal. Les ombres et la lumière sont toujours un plaisir photographique.
      Cet homme n’est pas sur son balcon, mais ça pourrait. En fait, il est accoudé sur un grand bac à plantes, situé face à la plage. Du coup, cela contrastait aussi avec la photo d’Amor, qui se situe en milieu urbain.

Laisser un commentaire