Berlin, du Reichstag à la porte de Brandebourg

Publié le Publié dans Berlin 2016, Voyages
Berlin
Berlin

Le Reichstag et la porte de Brandebourg sont des incontournables à Berlin. Situés au cœur du centre historique de la ville, ils sont les symboles d’une histoire politique plus ou moins récente.

Le Reichstag

Le Reichstag est le siège du Parlement allemand (ou Bundestag) depuis 1999, après la réunification de l’Allemagne. Le bâtiment a été construit en 1894 pour abriter le Reichstag (l’assemblée du Reich, CQFD !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au peuple allemand

Il fut incendié en 1933, et sa reconstruction a débuté au début des années 60. Le palais se situait à Berlin Ouest, mais à la limite du secteur Est, le Mur passant au pied du bâtiment. C’est l’architecte Sir Norman Foster qui emporta le concours pour la rénovation du bâtiment en 1999, dont la fameuse coupole en verre. Pour la visiter, il suffit de réserver, c’est gratuit.

La Coupole de la démocratie
La Coupole de la démocratie

Cette coupole incarne symboliquement les principes de transparence et de démocratie.

Nous avions pris nos billets pour la visite de 9h45 un samedi. Ce fut le seul jour où la pluie ne nous a pratiquement pas quitté, ce qui est un peu dommage car nous espérions découvrir le panorama sur la ville depuis le toit-terrasse du Reichstag. Cependant, nous avons quand même vraiment apprécié la visite.

Vue pluvieuse
Vue pluvieuse

C’était notre première matinée à Berlin, et nous étions un peu trop sûres de nous à propos de l’utilisation des transports en commun. Parties à 9h de notre quartier, nous devions prendre notre ticket journalier aux machines situées dans la station de Samariter str. Oubliez la carte bleue, il faut préparer l’appoint en espèces… sauf que ce jour-là, la machine refusait de prendre les billets de banque. Le temps de faire du change auprès d’un petit snack bar, nous étions déjà bien en retard.

Le voucher indiquait de se présenter impérativement à 9h30 à la porte du Reichstag. Avec nos petites mésaventures, il était 9h50 quand nous sommes arrivées au pied du bâtiment. Quand on connait la ponctualité des allemands, on s’est dit que c’était plié. A tout hasard, nous nous sommes avancées, penaudes et en s’excusant, vers les jeunes employés qui organisaient les files d’attente. Finalement, avec un grand sourire, ils nous ont autorisées à faire la visite, sans même un mot de reproche. Vraiment sympas.

L’architecture du palais marie avec harmonie le style massif du 19ème siècle à la modernité de verre de la fin du 20ème siècle.

Contraste architectural
Contraste architectural

Les ascenseurs vers le toit-terrasse sont transparents.

Ascenseur ver la coupole
Ascenseur ver la coupole

On vous distribue un audioguide (plusieurs langues disponibles dont le français, ça nous a bien arrangé !) qui permet de situer les différents bâtiments que l’on peut découvrir avec une vue à 360°.

Vers le Tiergarten, et la Maison des cultures du monde
Vers le Tiergarten, et la Maison des cultures du monde

 

Plans de vue
Plans de coupe

 

Vue du toit terrasse
Vue du toit terrasse

 

Devant la coupole
Devant la coupole

On remonte vers le sommet de la coupole par un plan incliné circulaire en spirale. Ingénieux pour ne pas se bousculer entre ceux qui montent et ceux qui descendent…

Spirales
Spirales

La coupole est impressionnante, avec son cône central en verre, conçu pour apporter la lumière extérieure jusque dans la salle des séances, qui se situe quelques étages plus bas (on peut d’ailleurs l’apercevoir en se penchant au dessus des pans de verre).

Hémicycle sous verre
Hémicycle sous verre

Ce cône fournit aussi de l’énergie grâce à son système de miroirs qui oriente la lumière vers l’hémicycle  durant la journée et la restitue pendant la nuit.

Spirales 2
Spirales 2

Par temps chaud, une « aile » fait office de store vénitien, elle se déplace en suivant le parcours du soleil tout au long de la journée.

L'aile de l'ombre
L’aile de l’ombre

 

A travers les stores
A travers les stores

Cet édifice à part entière, posé au sommet du palais semble comme en apesanteur, tout en légèreté. Difficile d’imaginer qu’il est constitué de 800 tonnes d’acier, 3000 m² de verre et 360 miroirs !

 

Tout en courbes
Tout en courbes

Je vous passe les 10 000 photos de « selfies » dans les miroirs du cône, on s’est bien amusées !!

Jeux de miroirs
Jeux de miroirs

La porte de Brandebourg

C’est peut-être LE monument le plus emblématique de Berlin. Érigée en 1791, elle est surmontée par le Quadrige, sculpture représentant la déesse de la Victoire, dans un char tiré par quatre chevaux.

Quadrige
Quadrige

Elle n’a été que peu endommagée pendant la seconde guerre mondiale, et fut pendant presque trois décennies le symbole de la division de la ville : le monument faisait en effet partie du Mur.

La silhouette de la porte de Brandebourg est si connue que je ne rajouterais pas une énième série de cartes postales. Comme dit Laurent Breillat au sujet des photos de paysage (ou de rue, ou de n’importe quoi), l’important ce n’est pas le sujet, mais ce qu’on veut exprimer à propos de ce sujet. Et ce jour-là, ce qui ressortait le plus, c’était le temps pluvieux et les parapluies qui volaient la vedette au monument.

Côté Est, elle domine la  Pariser Platz, au bout de l’avenue Unter den linden.

La porteuse de parapluie
La porteuse de parapluie

 

Des pois assortis
Des pois assortis

 

Berlin
Berlin

 

Bretzels Berlinois
Bretzels Berlinois humides
Berlin addict
Berlin addict… tout gris

 

Côté Ouest, la porte de Brandebourg s’ouvre sur la Straße des 17. Juni, une longue avenue au milieu d’un des plus grands parcs de Berlin, Tiergarten. Mais ça, ce sera pour une prochaine fois 😉

Pour s’y repérer, il suffit de regarder les chevaux du Quadrige : ils vous font face côté Est.

Nous sommes revenues plusieurs fois à la porte de Brandebourg pendant notre séjour. Comme l’Alexanderplatz, elle agit comme un aimant… à bientôt pour la suite !

14 réflexions au sujet de « Berlin, du Reichstag à la porte de Brandebourg »

  1. Très intéressant ! Le Bundestag est magnifique, toute cette structure en verre et en acier qui se marient si bien ! J’aime bien l’idée du store vénitien qui suit la course du soleil, ingénieux !
    La porte de Brandebourg est emblématique, je ne savais pas qu’elle n’avait pas été endommagée pendant les guerres ! J’aime bien les photos avec les parapluies, surtout celui avec Berlin écrit dessus, tu es bien tombée ! 🙂 En fait, j’aime aussi beaucoup celle avec les pois pour la touche de couleurs par ces temps pluvieux !

    1. Cette coupole est ingénieuse par bien des aspects, mais je ne peux pas tout décrire, il faut en laisser pour la découvrir par soi-même !!
      Pour les parapluie, en même temps, je n’avais pas trop le choix ce jour-là 😉

  2. Belle visite de la coupole de Sir Norman bien plus réussie que celle du British Muséum.
    J’avais adoré cette coupole, je me rappelle qu’il avait une séance du parlement en-dessous et on voyait les députés. Je me rappelle pas de ce voile pour le soleil.
    J’aime beaucoup ta vue pluvieuse dans les flous et celle vers Tiergaden.
    La plans de coupe est très drôle on dirait un homme sans tronc (l’opposé de l’homme tronc bien vu).
    Je vois que tu as suivi les vidéos de Laurent; donc bonne illustration le Berlin du parapluie.
    J’aime beaucoup les bretzels (la photo et eux aussi) avec le mouvement du bras et les jeunes qui passent indifférents.

    1. Merci Amor. On voyait en effet la salle des séances à travers les vitres, mais il n’y avait pas de députés. Quelques touristes qui participaient à une visite. On aurait pu y aller, mais c’est tout en allemand, on aurait été un peu perdues !
      J’en ai plusieurs des Bretzels, celle ci était rigolote…

  3. I love the pictures of Berlin. It really makes me want to visit there one day. I like the different angles you used when photographing the building. I also really liked the picture of you and Chantal.

Laisser un commentaire