Berlin en automne, tips and tricks

Publié le Publié dans Berlin 2016, Voyages

Nous sommes parties quelques jours à Berlin début octobre et nous avons adoré ! Avant de vous proposer quelques articles et photographies sur nos balades Berlinoises (je ne vous raconte pas le nombre de clichés à éditer !) je vous livre quelques conseils pratiques à partir de notre expérience.

BerlYn
BerlYn

Le début de l’automne est à mon avis une période très agréable pour voyager en Europe. Des températures encore douces, mais pas caniculaires, moins de touristes que pendant l’été (en principe !), des journées certes un peu plus courtes, mais qui permettent quand même de profiter des plaisirs de la soirée sans attendre le milieu de la nuit.

En effet, quand on arpente une ville dès le matin, il est difficile de tenir le choc jusque tard le soir. Enfin, quand on n’a plus 20 ans 😉

Automne à Berlin
Automne à Berlin

En quelques mots, Berlin est une ville pleine de charme, immense, vivante, passionnante de part son histoire. En plus, quelque soit le quartier, il y fait bon déambuler, visiter les musées (pédagogiques et pas chiants du tout), s’asseoir aux terrasses des cafés ou se reposer dans les nombreux parcs. Il faut y partager l’espace avec les vélos (ils sont les rois de la bicyclette, là-bas!).

Berlin is... yellow
Berlin is… yellow

Une atmosphère à la fois cool, zen, décontractée, et un poil déjantée…

Aller à Berlin

Berlin parait bien loin sur la carte de l’Europe quand on habite sur la côte Atlantique.

Courant août, nous hésitions sur notre future destination, mais après Lisbonne en 2015, nous avions envie de partir vers l’Est. De nombreuses villes sont attirantes : Prague, Budapest, Saint-Pétersbourg parmi d’autres… et Berlin.

Ce qui nous a décidé, c’est un vol direct depuis Bordeaux, en deux heures chrono, et pour un prix extrêmement intéressant, avec Easyjet.

En s’y prenant un mois à l’avance, nous avons trouvé un vol aller-retour pour moins de 80€.

Easyjet
En route pour Berlin

A ce prix là, ne comptez pas emmener un bagage en soute, ou vous faire offrir le café pendant le vol ! mais avouez que ça vaut le coup quand même.

aéroport de
Schnonefeld airport

 

Hébergement

Nous sommes restées fidèles à la formule chambre chez l’habitant, et un petit tour sur airbnb nous a permis de trouver un logement dans le quartier de Friedrichshain, à la limite du centre historique, Mitte.

Afficher l'image d'origine
Carte du site vanupied.com

 

Un quartier très agréable
Friedrichshain, un quartier très agréable

L’avantage de ce quartier, outre qu’il y fait bon vivre, c’est son emplacement de choix : facile d’accès en S-Bahn (l’équivalent du RER parisien) depuis l’aéroport de Schönefeld (en 30 mns), il est aussi à quelques stations de métro (U-Bahn) du centre historique, et particulièrement de la Alexanderplatz, avec la fameuse tour de la télévision, qui est un point de repère incontournable dans la ville.

Tour de la télévision
Tour de la télévision

On trouve aussi dans ce quartier la East Side Gallery, une portion conservée du mur de Berlin de plus d’un kilomètre, devenue une galerie incontournable de fresques murales.

Le fameux baiser
Le fameux baiser

Notre appartement se situait dans un « altbau », un immeuble ancien restauré, superbe. De hauts plafonds, des murs blancs, un mobilier zen, de beaux planchers, une immense chambre donnant sur une cour intérieure avec des arbres. Nos hôtes ont été charmants et disponibles. Un lieu qui a contribué à rendre notre séjour très agréable.

Transports

Aucun problème pour circuler, l’offre de transports en commun est pléthorique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Tram

Métros (U-Bahn et S-Bahn), bus et trams permettent de se déplacer avec des horaires de circulation extra-larges : pour la plupart, de 4h du matin à minuit trente et toute la nuit les week-ends et jours fériés.

U6
U6

Les lignes de métro fonctionnent comme à Paris, il suffit de connaitre le numéro de la ligne et la destination finale pour s’y retrouver. Pour les bus, les 100 et 200 desservent les principaux sites. Quant aux trams, nous avons regretté de ne pas avoir récupéré la carte de leurs lignes car nous avons trouvé moins évident de s’y repérer.

U-Bahn
U-Bahn

Nous avons opté pour une carte de transport à la journée (7€) qui permet d’accéder à tous ces moyens de transport en illimité. Bien pratique quand on s’est trompé de direction ! Il y a d’autres formules aussi plus ou moins intéressantes, pour plusieurs jours. A vous de voir.

Les stations de métro ne comportent pas de tourniquets et autres portes automatiques, il suffit de penser à composter son billet journalier une seule fois dans les machines situées sur les quais.

Station sur la ligne U5
Weinmeisterstr station

Cela donne une grande tranquillité d’esprit et rend les déplacements bien plus agréables. Mais attention, si vous oubliez de composter, c’est une amende de 40€ sans discuter, par des contrôleurs habillés en civil.

Visites

Berlin est une métropole immense, 8 fois plus grande que Paris en superficie. C’est aussi une ville qui a connu des événements historiques majeurs. Autant vous dire qu’il y a de quoi voir !

Pour préparer notre séjour, nous avons consulté quelques sites intéressants. Vanupied.com  est une mine de renseignements avec une approche pratique et au plus près de la vie Berlinoise. Le site décline également toute une série de villes différentes, à garder dans ses favoris pour de prochaines escapades. Le site officiel de l’office de tourisme de Berlin, visitberlin.de est aussi très complet.

 Habituellement, je suis fan du guide papier cartoville que j’ai déjà utilisé à New York, Lisbonne, et Londres.

C’est aussi une valeur sûre pour Berlin, mais j’ai découvert un autre guide très bien fait, Berlin en quelques jours, de Lonely Planet.

Petit et léger, mais très fourni, avec des itinéraires originaux et des pages sur les incontournables, quartier par quartier. Je l’ai trouvé très pratique à utiliser sur place.

Ma copine de voyage Chantal avait son traditionnel Routard qui, bien que plus touffu, donne de précieuses informations complémentaires, particulièrement sur les détails historiques de certains lieux.

Je vous laisse les liens parce qu’ils nous ont été bien utiles : ceci n’est pas un article sponsorisé !!

Petits détails pratiques

Certaines visites nécessitent une réservation en ligne, et il vaut mieux s’y prendre un petit mois à l’avance. C’est ce que nous avons fait pour la visite de la coupole du ReichstagC’est gratuit, il suffit de se munir d’une pièce d’identité, et ça vaut vraiment le coup. L’architecture et la vue sont superbes, et l’audio-guide (gratuit et en français) donne un bon aperçu de la ville et des différents bâtiments que vous pouvez admirer du toit-terrasse.

La coupole du Reichtag
La coupole du Reichtag

Pour les dépenses à Berlin, pensez à vous munir d’espèces. La carte bleue n’est pas toujours acceptée. Les machines qui distribuent les tickets de transports par exemple fonctionnent uniquement avec des pièces ou des billets, ou des cartes de crédit locales. En revanche, on trouve des distributeurs de billets partout.

La machine à ticket a besoin d'une petite réparation !
La machine à ticket a besoin d’une petite réparation !

Pour les envies pressantes, pas de souci, les toilettes publiques sont nombreuses, il suffit de prévoir 50cts d’euros.

Un planning en 4 jours et demi

Il y a des tas de façon de découvrir Berlin. Je vous livre ici notre parcours du vendredi après-midi au mardi soir, que je détaillerai dans les articles suivants. A part samedi où il a plu (de quoi assouvir notre envie de musées), il a fait beau la plupart du temps, ce qui nous a permis de profiter pleinement de ce séjour.

Même sous la pluie...
Même sous la pluie…

Vendredi : visite de la East Side Gallery et Turkish Market dans le quartier de Friedrichshain.

Samedi : visite de la coupole du Reichtag, du mémorial de l’holocauste en passant par la porte de Brandebourg, Place Gendarmenmarkt et visite de l’ exposition historique du Bundestag allemand, visite du Tränenpalast, remontée de l’avenue Unter den Linden.

Dimanche : île des musées, visite du musée de la RDA, Bebelplatz. Posdamerplatz et exposition « Topographie de la terreur « , Checkpoint Charlie, et exposition près du musée du Mur.

Lundi : remontée de la Karl-Marx Allee jusqu’à Alexanderplatz, puis visite du quartier ouest Kreutzberg et de l’aéroport « fantôme » de Tempelhof, transformé en parc. Porte de Brandebourg pour la fête nationale de la réunification.

Mardi : Mémorial du mur de Berlin sur la Bernauer Strasse, quartier de Scheunenviertel (nord de Mitte), jusqu’à la Nouvelle Synagogue et Hackesche Höfe, et un peu de shopping.

Je ne l’ai pas dit pour ne pas me répéter, mais presque tous les soirs, notre quartier général était l’Alexanderplatz, où se déroulait l’Oktober Fest. Des grandes tables conviviales, de la bière qui coule à flot, des dizaines de petits chalets comme pour les marchés de Noel, avec de l’artisanat, et des tas de bonnes choses à déguster.

Oktoberfest
Oktoberfest

Quand je vous dit qu’on a adoré Berlin ! La suite dès que j’aurais pris le temps de post-traiter quelques centaines de photos 😉

J’espère vous avoir donné quelques conseils utiles. Si vous connaissez Berlin, ou si vous êtes tenté par ce « City trip », n’hésitez pas à ajouter un complément d’information ou des questions dans les commentaires.

20 réflexions au sujet de « Berlin en automne, tips and tricks »

  1. Merci pour ce survol.
    Je suis content que tu sois enchanté de ta visite, j’étais sur que ça te plairait.

    J’adore cette ville qui ne ressemble à aucune autre ce qui fait son charme. Les noms que tu cites chantent à mes oreilles en référence à des films et des romans que j’ai adorés (Alexanderplatz, Unter den Linden, CheckPoint Charlie) et l’histoire résonne en évoquant le Reichstadt, la Porte de Brandebourg le mur. C’est unique.

    En plus la ville est sympa, les musée top, j’y retourne dans pas longtemps je pense.

    Belles photos que ce serveur surpris dans sa commande, ou ces gens qui réparent la machine.
    J’aime beaucoup le graphisme et les couleurs de U6 et la tour TV (tu es montée?). La station Wein machin aussi très sympa.
    Et celle de la coupole, je pense que tu as du en prendre un wagon la-dessous.
    Vivement la suite.

    1. Merci Amor. J’aurais pu ajouter que c’est un peu aussi toi qui m’a convaincu de choisir Berlin, quand tu m’en a parlé cet été.
      Ces noms de lieu m’évoquaient aussi des romans et des films, c’était émouvant de les voir « en vrai »… A quelle période y es-tu allé ?
      Les réparateurs de machine, un qui travaille, deux qui regardent, c’est toujours drôle !
      J’ai adoré la vision de la station U6, ça fait très « guerre froide », elle est tout près de Checkpoint Charlie.
      Nous ne sommes pas montées à la tour TV, pas le temps, et un peu cher juste pour la vue (que nous avions déjà eu depuis la Coupole du Reichtag).
      « Wein machin » m’a bien fait rire : j’ai trois malheureux mots d’allemand à mon actif et ces noms compliqués sont une gageure à écrire correctement !
      Bien deviné, la coupole a failli me vider la batterie de mon appareil photo…

      1. J’y ai été une première fois dans les années 70 à l’Ouest comme on disait (une autre époque et ambiance auberge de jeunesse) et puis en 2002 grands changements ; c’était en été il n’y avait pas trop de monde, je campais à Postdam près d’un lac (un camping old school).

    1. Maid de rien, c’est avec plaisir et sincérité, j’ai passé quelques soirées sur votre site pour anticiper nos visites, et ça m’a été très utile.

  2. tu aurais pu « rogner » mes fesses sur la photo du baiser entre Brejnev et Honecker !!!!!
    bon, j’attends la suite avec impatience …. Quand je pense que tu ne voyais pas l’intérêt de cette ville !!!!!!

    1. Désolée, je ne maîtrise pas assez photoshop 😉
      J’y voyais un intérêt, mais j’ imaginais cette ville encore plus tournée vers la vie nocturne pour de jeunes branchés. Mais nous sommes de vieilles branchées !!! (et non de vieilles branches, haha !)

  3. Merci pour cette « visite guidée » de Berlin Esther. J’y suis allée il y a très longtemps et j’avais beaucoup aimé l’esprit libre et décontracté de la ville. Ta photo de la coupole du Reichtag avec ces petits personnages à quasiment chaque niveau est un très beau noir et blanc, c’est ma préférée. Au plaisir de te suivre dans tes pérégrinations.

    1. Merci Françoise. C’est vrai que la ville et ses habitants donne une impression de « bon vivre »tout en décontraction… La coupole est un super terrain de jeu pour photographe !

  4. My Google translate doesn’t seem to be working so unfortunately I wasn’t able to read your words, but hopefully it will be fixed when I check again. The pictures were great. Berlin looks really cool and I hope that you and Chantal had fun.

    1. I hope you will recover google translate soon ! Berlin is so cool, you would love this town. The sidewalks are huge, there is more bikes than cars, plenty of street art, and people are cool too. We had a lot of fun visiting and having beer by night 😉

  5. Un bel avant goût de cette visite à Berlin. Merci pour ces petits tuyaux 😉 . je ne connais pas du tout cette ville, j’attend avec impatience la suite. J’ai l’habitude voyager avec le guide du routard mais ton petit guide à l’air aussi bien peut-être bien mieux… à essayer. J’aime beaucoup les prises de vue de: Automne à Berlin, J’aime beaucoup l’architecture de la gare Weinmeisterstr station. La coupole et la tour de télévision beau cadrage!

    1. Merci Pascal. Je vais continuer cette série Berlin, il y a de quoi faire côté photos, mais je prends mon temps pour trier « le bon grain de l’ivraie ». Les deux guides sont complémentaires. Comme nous voyageons léger (bagage cabine uniquement), il faut réduire au maximum l’encombrement. Finalement, c’est un bon exercice : on ne prend que l’essentiel dans tous les domaines. Y compris pour le matériel photo !

  6. J’attends avec impatience les articles détaillés ! Les contrôleurs en civil, j’ai un souvenir à Munich où le gars est sorti de nulle part et à verbalisé un gars à côté de nous !
    Pas de tourniquet, en Allemagne, c’est des spécialiste, à Munich aussi c’est pareil.
    J’ai toujours eu un avis mitigé sur Berlin, en même temps, c’est grand, il y a des tonnes de choses à voir de part son passé, mais en même temps, j’ai toujours entendu que c’était un peu « cracra » et que ce n’était pas la ville avec la plus belle architecture. Mais, elle me tente quand même, car je pense que l’essentiel est ailleurs, pour le côté cosmopolite, historique.
    J’aime beaucoup … les fesses de Chantal ! 😀 Blague à part, j’aime beaucoup la tour TV, le serveur, U6, Weinmeisterstr station et la coupole du Reichtag, sublime ! C’est bon à savoir qu’il faut réserver en ligne et bien à l’avance !

    1. Merci Anne, j’y travaille !! c’est vrai les contrôleurs sont vraiment en civil, celui qu’on a vu était en blouson et casquette à la mode « banlieue ». J’avais aussi des a priori sur cette ville, mais l’architecture vaut le coup, c’est vraiment varié, et pas « cracra » ! il y a par contre beaucoup de chantiers en cours, ( et de beaux bâtiments) mais c’est plutôt bon signe. Et il y a beaucoup de street art, mais aussi de tags.

  7. Quel bel article ! très complet, je le garde dans un coin de ma mémoire car Berlin est une destination où je souhaiterais me rendre depuis longtemps. Ton vécu me sera bien utile 😉

  8. Je note les astuces budget, car ce qui me freine souvent c’est l’aspect matériel, pour voyager (comme beaucoup d’ailleurs). En matière de photo, je suis admirative de la Coupole du Reichtag, Weinmeisterstr station, Le fameux baiser (tu es taquine avec ton amie !).

    1. Merci, Anne-Marie. Voyager pour quelques jours, surtout en Europe, devient de plus en plus facile (il faut dire qu’on a un peu d’entrainement 😉 ) . Les sites nécessaires pour une escapade sont dans mes favoris, la valise cabine contient déjà la trousse de toilette minimaliste, et l’hybride, mon Olympus, me suffit pour rapporter plein de photos.
      Au pire, passeport, billets et carte bleue sont les seules choses indispensables ! ah, j’oublie le téléphone portable, très pratique pour un accès internet, au moins dans l’appartement que l’on réserve avec wifi gratuit, et qui sert aussi de plan de la ville (l’application « here map » ou google map » fonctionne sans accès à internet). Il peut même remplacer dans les cas extrêmes l’appareil photo au cas où la batterie me lâcherait. Le comble, c’est que je me rend compte finalement que le téléphone ne me sert plus à … téléphoner !! tiens, ça me donne une idée d’article 🙂

Laisser un commentaire